Alex Hepburn : sa playlist de l'été

La chanteuse de « Under » est une des révélations de l’été. Elle s’est livrée à une interview avec Madame Figaro avant son passage su la scène de Rock en Seine le 23 août.

aex-hepburn © Cover Media

Alex Hepburn a tout de l’icône chantée 100 fois par Serge Gainsbourg. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles la jeune chanteuse écossaise de 23 ans a su interpeller le public français tombé sous le charme de son tube, « Under ». Sa voix profonde et rocailleuse n’a pourtant rien de celle des égéries qui ont chanté les paroles sexy et poétique de l’Homme aux Oreilles de Chou et évoque plus facilement Amy Winehouse et Janis Joplin. C’est d’ailleurs sur ce ton que la jeune femme parfaitement francophone, ayant longtemps vécu dans le sud de la France, a cité les quelques artistes qu'elle ne se lassait d’écouter pendant l’été. « Jimi Hendrix, les Black Keys, James Brown et les Rolling Stones », a-t-elle énuméré dans Madame Figaro qui l’interviewait en prévision de son passage sur la scène du festival Rock en Seine le 23 août prochain.

Un talent tout frais

Bien qu’elle se soit lancée dans la musique depuis quelques années, ce n’est pas avant l’année dernière qu’Alex Hepburn a sorti ses premiers morceaux. Elle a commencé à chanter en première partie de Bruno Mars avant de sortir quelques singles qui ont précédé la sortie de son album « Together Alone » accompagnée du single « Under ». Ses chansons sombres et tristes sont le reflet d’une vie particulièrement difficile. « J’ai connu le bonheur familial jusqu’à 11 ans environ. Puis tout s’est enchaîné extrêmement violemment, confiait-elle au JDD en avril dernier. À 12 ans, on m’a annoncé que mon père n’avait plus que deux semaines à vivre après ses trois accidents cardiaques. Il a finalement vécu six ans de plus mais, un peu plus tard, mes parents ont divorcé et j’ai suivi mon papa. Je me suis énormément occupée de lui car il était devenu fou, complètement dément, avant de décéder, quasi-SDF, d’un cancer lorsque j’avais 18 ans. Ma sœur cadette ne l’a pas supporté. Elle s’est suicidée. Ma mère est devenue presque folle de culpabilité, mes grands-parents sont morts également et je suis tombée dans une déprime des plus sombres. La chanson est arrivée comme une thérapie. »

L’été retrouvé

Aujourd’hui, même s’il lui arrive de repenser au passé, le succès aidant, tout va mieux pour la jeune Française d’adoption et l’été l’aide à oublier les tracas d'autrefois. Durant la saison chaude, Alex Hepburn est particulièrement friande du Pimm's, un cocktail qui lui fait savourer la fraîcheur de la vie. « J’adore le Pimm’s. Ce cocktail mixé avec de la limonade, des fruits et des légumes frais est vraiment rafraîchissant », continue-t-elle dans Madame Figaro. Cet été, elle confie au journal qu’elle se plongera dans « L’interprétation des Rêves » de Sigmund Freud qu’elle glissera dans son sac au côté de « crème solaire, une serviette de plage, un iPad, un casque audio, des lunettes de soleil, des cigarettes et un tas d’accessoires Topshop ». Enfin, quand on lui demande quel serait sa destination de vacances idéale, Alex Hepburn évoque un vieux fantasme : « un endroit à côté de l’océan, loin de la foule et du bruit avec de beaux garçons en sous-vêtements Calvin Klein ».

© Cover Media

Chérie FM - Les dernières Actualités Musique