Mylène Farmer : retour à la maison pour les fêtes !

La chanteuse revient d’une tournée triomphale en Europe. Il est temps pour elle de reprendre un rythme de vie plus posé.

mylene-farmer © Cover Media

Fin 2012, Mylène Farmer sortait « Monkey Me », un nouvel album qui marquait le retour d’une collaboration avec son mentor historique, Laurent Boutonnat. L’album avait donné lieu à une tournée, Timeless 2013, qui avait permis à la chanteuse de traverser la France, la Belgique, la Suisse et la Russie. Aujourd’hui, il est temps pour elle de se poser à nouveau. Une perspective qui ne lui convient guère, d’autant qu’elle accompagne une fin de tournée, un moment toujours dur à vivre pour cette éternelle libertine de l’art. « La fin d’une tournée est toujours un moment extrêmement brutal. C’est un peu comme la fin d'un voyage astral, il faut réintégrer son corps. Le choc est à la mesure des émotions partagées avec le public..., confie-elle à Gala, qui l’interviewe à l’occasion de son retour de tournée. Mais aussi avec les musiciens, les danseurs, les équipes, les proches… Il faut du temps pour reprendre le rythme du quotidien. Pour autant, je suis consciente de ne pas vivre une vie tout à fait « normale ». Le mot qui me vient à l’esprit, c’est « réapprivoiser » le temps, justement. On ne s’habitue jamais à une telle charge d’émotion ».

Un retour gagnant

En 2012, « Monkey Me », le 9ème album studio de Mylène Farmer, marquait un retour aux sources pour la chanteuse qui retrouvait Laurent Boutonnat, avec qui elle avait signé ses plus grands succès. Le couple artistique fonctionne en musique et en images, puisqu’en plus d’avoir écrit la majorité du répertoire de Mylène Farmer, Laurent Boutonnat, réalisateur avant tout, a aussi signé les clips légendaires et souvent très sulfureux de la chanteuse. Le public se souvient de leur « Libertine », très inspiré de Stanley Kubrick, mais peut-être moins du clip de « Beyond My Control », qui s’était fait censurer en 1992. Après avoir tourné un long-métrage ensemble, « Georgino » en 1994, leur collaboration s’était faite moins étroite. Ainsi, depuis 2005, avec l’album « Avant que l’Ombre… », Laurent Boutonnat n’avait plus jamais participé à l’intégralité d’un album de Mylène Farmer. De ce fait, « Monkey Me » avait de quoi ravir les fans du duo, qui étaient d’ailleurs au rendez-vous. L’album s’est en effet vendu à 150 000 exemplaires en une semaine, marquant ainsi le meilleur démarrage de l’année 2012 et avait fini disque de diamant après avoir été écoulé à plus de 500 000 copies.

Home Sweet Home

Sa tournée « Timeless 2013 » terminée, Mylène Farmer n’est pas si prête à se poser, mais elle tâche d'accepter cette fatalité qui ne l’enchante guère. « Après le dernier spectacle, il faut accepter de ne plus avoir rendez-vous avec des milliers de personnes, explique-t-elle à Gala. C'est ainsi. Mais l'éphémère rend aussi la scène magique et les échanges avec le public exceptionnels. Le sentiment de solitude qui s'en suit est le prix à payer ». Par ailleurs, le rythme du quotidien effraie facilement la chanteuse qui a du mal à s’ancrer dans des « habitudes. « J’aime l'idée de rendez-vous. Aller au devant des autres avec sincérité et être reçue de cette façon si extraordinaire... C’est un bonheur et une chance, raconte-t-elle. Je suppose que, comme tout le monde, j’ai des habitudes, mais ce n’est vraiment pas ma spécialité. Je m'ennuie vite. La normalité me fait peur. »

© Cover Media

Chérie FM - Les dernières Actualités Musique