Rihanna rossée, Chris Brown en liberté

Début février, Chris Brown rouait de coups sa dulcinée. Hier, Rihanna assistait au procès de l’ex-rappeur de son cœur. Verdic t: l’agresseur échappe de justesse à la prison, mais il doit se tenir à carreau et à distance de la belle Barbadienne.

Chris Brown © Gala
Rhythm & Blues. Après moult rebondissements, la sanction est tombée dans l’affaire qui oppose la délicieuse Rihanna et son ancien impétueux petit ami. Le regard baissé, la conscience lourde, Chris Brown, 20 ans à peine mais déjà le costume et la cravate d’un magnat des affaires, a décidé de plaider coupable lundi, lors de l’audience préliminaire. Il a reconnu la responsabilité de «coups et blessures» sur son ex-compagne.

Les faits s'étaient déroulés quelques heures avant la cérémonie des Grammy Awards. Le 8 février dernier, le prince du hip-hop tabassait et menaçait de mort l’interprète de Umbrella lors d’une scène de jalousie liée à un SMS.
Choquée, tuméfiée, le nez en sang, les lèvres éclatées, des traces de morsures sur le corps, la chanteuse défigurée perdait connaissance sous la puissance de l’assaut…

Sans parler de clémence, il semblerait que la célébrité facilite les largesses du système judiciaire. Chris Brown a conclu un marché avec le parquet de Los Angeles qui lui permet d’éviter la geôle. Le jeune bagarreur, qui risquait théoriquement jusqu'à quatre années derrière les barreaux, écope seulement de quelques missions d'utilité publique. Notre brute épaisse et stylée est finalement condamnée à cinq années de mise à l'épreuve et 180 jours de TIG, selon une correspondante de l'AFP dans un tribunal de la (mal nommée) Cité des Anges.

La juge a déclaré que Chris Brown, qui ne réside pas en Californie, sera probablement autorisé à effectuer son labeur (entretien des voieries, nettoyage des graffitis) en Virginie, où il vit actuellement. En guise de leçon, le goujat tapageur devra aussi assister à des cours sur la violence conjugale.
L'acte d'accusation mentionnait la victime sous le nom de «Robyn F». Robyn Fenty, alias, Rihanna, 21 ans, était présente, lundi.

Sombre, préoccupée et effacée, la vedette toute vêtue de noir est entrée dans la salle d'audience après le départ de son ex-boyfriend. La juge Patricia Schnegg lui a expliqué avoir pris une mesure d'interdiction pour les deux musiciens de s'approcher à moins de 50 mètres l'une de l'autre, à l'exception d'événements exceptionnels pendant lesquels la distance est réduite à 10 mètres.
Cet accord doit encore être entériné par un juge qui prononcera formellement la peine le 5 août prochain. La justice «rendue», la sublime star des charts n'a fait aucun commentaire.


J.B

Chérie FM - Les dernières Actualités People