Tété a le blues américain dans la peau

Après avoir cartonné avec son single pop A la faveur de l'automne, paru en 2003, Tété est revenu cette année avec des cheveux plus courts mais surtout avec un nouvel album - son quatrième - intitulé Le Premier Clair de l'aube (Février 2010).

Tété -- Le premier clair de l'aube NRJ
1/2
A l'image du premier single L'Envie et le Dédain, ce disque se veut à la fois électrique et acoustique et propose autant d'hymnes pop-rock (le joli 1770) que de rythmiques blues-rock (Maudit Blues) et de comptines folk (Le Premier Clair de l'aube).

Le chanteur, poète et guitariste aux origines antillaises et sénégalaises est allé enregistrer ses nouvelles chansons aux États-Unis à Portland, dans l'Oregon, et cela se sent sur tous les morceaux, vivants comme s'ils étaient composés pour la scène et qui, pour la plupart, scintillent d'un groove impeccable.

Tété a gagné en technique et semble avoir particulièrement travaillé ses rythmiques (le rock'n roll Doux Mojo), ses solos (Bye Bye), ses chœurs et son chant, toujours aussi charmant.

Chérie FM - Les dernières Actualités Radio