Biographie Albin de La Simone

Albin de La Simone Né(e) le 14 décembre 1970 (45 ans)

Sa biographie

Un destin tracé

Ayant la musique dans les veines, Albin de La Simone se découvre très tôt une passion dévouée pour les notes. Après avoir appris les bases du piano et plongé dans les arts du dessin, il décide de se consacrer entièrement à une carrière artistique.

Il suit alors des études dans une école d'art belge et, après avoir obtenu son diplôme à l'âge de 17 ans, débarque dans la capitale française pour s'inscrire au Centre d'Informations Musicales ou CIM.

Au cours de ses années d'études au CIM, Albin de La Simone se familiarise de plus en plus avec le monde de la musique, dont singulièrement celui de l'arrangement et de l'orchestre.

Déjà durant cette période, il commence à faire divers arrangements en studio et sur scène, notamment avec plusieurs artistes de renom. Si l'on ne cite que Arthur H, Jean-Louis Aubert, Mathieu Boogaerts, Alain Souchon , Salif Keïta, Alain Chamfort , Raphaël , ou encore Vanessa Paradis .

Il participe à plusieurs tournées en tant qu'arrangeur sur scène, musicien ou encore choriste et prend également part à plusieurs enregistrements studios.

Au coeur de ces innombrables collaborations dans les coulisses, Albin de La Simone décide en 2000 de composer ses propres morceaux. Inspiré, il n'attendra pas longtemps pour dévoiler ses inspirations et, une année plus tard, en 2001, il sort une maquette éponyme.

S'ensuit un opus également intitulé « Albin de La Simone » en 2003, le premier véritable album de l'artiste.


En solo

Produit chez le label français Virgin Music, « Albin de La Simone » dévoile douze titres inédits, dont « Ils cueillent des jonquilles » et « Quand j'aurai du temps » en collaboration avec Fred Couderc, « Patricia » avec Alain Souchon , ou encore « Ton pompier » avec Matthieu Ch edid. L'album dévoile également un duo avec Feist intitulé « Elle aime ».

Minutieusement arrangé, avec des mélodies françaises métissées de jazz, l'opus ne passe pas inaperçu sur le plateau musical et, au cours de la même année 2003, Albin de La Simone donne son premier show en tant que chanteur, lors d'une tournée de Mathieu Boogaerts au Japon.

Il participe ensuite à plusieurs concerts, dont entre autres la tournée de -M- « En tête à tête » en 2005.

Parallèlement à ces prestations live, Albin de La Simone concocte un deuxième album. Celui-ci, baptisé « Je vais changer », fait sa sortie dans les bacs le 3 mai 2005. Fruit d'un travail de plusieurs années, l'opus dévoi le de s inspirations largement mélodiques, avec quelques duos.

On y découvre entre autres, une reprise en français du titre « Somethin' stupid » de Frank Sinatra devenu « Ces mots stupides », chanté en duo avec Jeanne Cherhal .

Le troisième album d'Albin de La Simone, « Bungalow », attendra pourtant l'année 2008 pour faire sa sortie officielle chez le label Cinq7/Wagram.


Aujourd'hui encore

Parallèlement à sa carrière en solo, Albin de La Simone continue de collaborer avec bon nombre d'artistes. En 2006, il part en tournée aux côtés d'Arthur H, lors de laquelle il se produit en son propre nom.

Au cours de la même année, il travaille également avec Jeanne Cherhal en réalisant l'album de la chanteuse intitulée « L'eau » et participe aussi à l'émission de Paul Ouazan « Die Nacht » pour Arte.

Albin de La Simone fait également une apparition dans le conte musical de Louis Chedid « Le soldat rose », où il incarne le personnage de Cousin Puzzle. Il collabore aussi de près avec Vanessa Paradis et l'accompagne lors de sa tournée Divinidylle Tour en 2007, ainsi que lors de sa tournée des Festivals en 2008.

Cette collaboration avec Vanessa Paradis ne tardera pas non plus à donner un fruit concret, notamment en 2009, lorsque les deux artistes décident de reprendre le titre d'Albin de La Simone intitulé « Adrienne », en duo.

La chanson, accompagnée d'un clip, se retrouvera ensuite dans la version doub le de l'album « Bungalow » qui fera sa sortie le 2 mars 2009. S'ensuivent une grande tournée parisienne, ainsi que de nombreuses apparitions à l'écran.

Au cours de l'année 2009, Albin de La Simone collabore également avec Stéphanie Lapointe, avec qui il enregistre un duo, ainsi qu'avec Iggy Pop . Il réalise ensuite la version acoustique des titres « Scarabée » et « Marylin & John » de Vanessa Paradis en studio.

La suite de son programme reste un mystère à découvrir.