Biographie Alliance Ethnik

Alliance Ethnik Né(e) le 30 novembre 1993 (23 ans)

Sa biographie

Un mélange de talents

Les cinq membres du groupe se rencontrent autour d’une seule et même passion, le hip-hop. Au chant, le marocain K-Mel est accompagné par son ami Médard ainsi que par Gutsy pour les arrangements vocaux.

Le trio est bientôt rejoint par les DJs Faster J et Crazy B pour les aider dans les arrangements musicaux.

Élevé dans un milieu purement musical avec des chants traditionnels kabyles qui bercent son enfance, Kamel Houairi de son vrai nom se passionne dès son jeune âge pour la chanson et plus particulièrement pour le rap.

Ses deux amis Gutsy et Médard se joignent à lui à partir de juin 1990. Suivis peu après par les deux DJs, Alliance Ethnik naît sous d’excellents auspices. Les membres du groupe nouent une relation privilégiée de respect et de reconnaissance pour former une équipe à la cohésion parfaite.

Sous la protection initia le de l’association IZB dès 1991, ces artistes commencent à assurer des petits spectacles en banlieue et dans des salles de petite importance. Le bouche-à-oreille faisant son effet, ils arrivent à décrocher un contrat qui leur ouvre la première partie d’un spectacle du groupe IAM .

Ils se font remarquer grâce à une énergie débordante et un talent inné pour chauffer la foule. Le public comme la presse se demandent alors qui sont ces cinq inconnus sortis de nulle part.


Alliance Ethnik, entre succès et révolution

Peu après avoir assuré cette première partie de la représentation d’IAM à l'Elysée - Montmartre, Alliance Ethnik signe un contrat avec la maison de production Delabel. Ce n’est pourtant qu’entre 1994 et 1995 que le groupe commencera à faire sérieusement parler de lui avec un album qui reste encore actuellement dans l’esprit de toute une génération, « Simple et funky ».

Cet album fait redécouvrir la musique rap avec des titres légers et rafraîchissants, bien loin des textes révoltés et agressifs que l’on avait l’habitude d’entendre. Alliance Ethnik prône la paix et pour ce faire, lance un genre musical aussi jeune que mélodieux. C’est l’avènement d’une nouvelle vague qui n’a plus peur d’additionner rap à joie de vivre.

Le message que les membres de la formation cherchent à faire passer est aussi fort que leur son. Des succès fulgurants accompagnent la sortie des singles « Respect » ou encore « Honesty et jalousie ». Le rap se veut alors fraternel et transporteur de joie de vivre grâce à Alliance Ethnik.

L’album envahit les ondes et près de 100 dates de concerts suivent la promotion de l’opus. Le groupe devient alors une des images les plus fortes du nouveau rap joyeux et convivial.


Un groupe de talent reconnu

Malgré certaines critiques jugeant leur son trop léger pour des thèmes aussi graves que ceux abordés généralement par le « vrai » rap, le public reconnaît à Alliance Ethnik sa touche innovatrice et la formation est récompensée par une « Victoire de la Musique » en tant que Groupe de l’année en 1996.

Trois années passent alors durant lesquelles chaque membre se consacre à une carrière solo avec notamment K-Mel qui produit de jeunes talents tout en sortant des titres en duo avec des grands noms de la musique du monde dont Khaled avec « Parisien du nord ».

Leurs chemins se recroisent cependant et en 1999, Alliance Ethnik reprend platines et micros pour présenter son nouvel album « Fat come back ». Le public retrouve avec plaisir le style si particulier qui a valu autant de succès au groupe.

Les chansons sont toujours aussi festives, avec un mélange de rap, de funk et mê me de raï. Des grands artistes internationaux ont participé à la conception de cet opus dont la star africaine Youssou N’Dour.

Entre les duos avec le groupe américain De La soul et leur touche très « enfant de la cité », l’album est un véritable appel à l’ouverture d’esprit et à la fraternité.