Biographie Andréa Bocelli

Andréa Bocelli Né(e) le 22 septembre 1958 (58 ans)

Sa biographie

La vie d’Andréa Bocelli aurait pu être un long calvaire. Né avec une for me de glaucome (maladie touchant le nerf optique), il devient complètement aveugle à l’âge de 12 ans. Très jeune, il se passionne pour la musique classique et pratique le piano, la flûte, le saxophone, la trompette, le trombone, la harpe, la guitare et la batterie, sans oublier, bien sûr, le chant.

D’ailleurs, à 14 ans, il remporte son premier concours de chant avec le titre « O Sole Moi ». Mais, étonnement, c’est d’abord dans le droit qu’il sévit. Il suit des études à l’Université de Pise et obtient un doctorat. Il exerce le métier d’avocat pendant un an.

Reconnaissance internationale rapide

En 1992, au cours d’une master-class avec le grand ténor Franco Corelli, il impressionne ce dernier qui décide de le prendre comme élève. Cette année est un véritable tournant dans sa vie : la star italienne Zucchero lui demande d’enregistrer une version de la chanson « Misere ». Zucchero est à son tour sous le char me de Bocelli.

La reconnaissance internationale arrive rapidement. Il interprète en duo avec la Soprano anglaise Sarah Brightman « Time to Say Goodbye ». Pas le temps de se dire au revoir, puisque la version solo accouche du célébrissime « Con te partiro ».

Son premier album, « Romanza », conquiert le monde. Il contient les incontournables « Vivere », « Il mare calm o de lla sera » et la chanson éponyme, « Romanza ». Le suivant, « Bocelli », comporte les tubes « Con te partiro » et « Vivo per lei », bien connu en France car interprété avec Hélène Ségara . Il s’installe parmi les artistes incontournables.

1999, année de tous les succès

En 1999, il réalise un duo avec Céline Dion intitulé « The prayer ». Cette chanson, intégrée dans la bande originale du film « Excalibur, l’épée magique », remporte le Golden Globe de la meilleure chanson et est même nommée pour les Oscars. Du coup, l’album « Sogno », aux sonorités plus pop, rencontre un énorme succès.Sur sa lancée, mi-1999, il sort « Sacred arias ».

Il détient alors les trois premières places aux charts américains en même temps, exploit unique. Il se produit également dans des opéras dès 2000 (« La Bohème », « Tosca », « Werther » ou encore « Carmen »).

Sorties régulières

Après une biographie (« La Musique du silence ») à laquelle il collabore activement, il sort en 2001 l’album « Cieli di Toscana » avec les chansons « Melodramma » et « Mille Lune Mille Onde ». Un an plus tard, il réalise « Sentimento », où il est accompagné par le violoniste Lorin Maazel.

Cet album lui vaut le titre d’ « album de l’année » et de « Chanteur de l’année » au cours des « Classical Brit Awards » de 2003. Il organise une tournée mondiale qui le conduit aux Etats-Unis, en Chine et même en Egypte, où il chante devant les Pyramides.

Nouveaux horizons

Après un nouvel opus, sobrement nommé « Andréa », il se lance dans des duos improbables, avec notamment Stevie Wonder et Christine Aguilera. Ces tubes se trouvent sur l’album « Amore », lequel contient également « Because We Believe » qu’il chante pendant la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Turin, en 2006.

Au rayon du sport, il s’est également produit en ouverture de la fina le de Ligue des Champions de football du 27 mai 2009 au stade olympique de Rome. A noter qu’il a sorti en 2007 un « best of », intitulé « Vivere ».