Biographie Axelle Red

Axelle Red Né(e) le 15 février 1968 (48 ans)

Sa biographie

Des débuts précoces

C’est le 15 février 1968, à Hasselt dans les Flandres, que née Axelle Red.
Dès l’âge de quatorze ans, la jeune belge enregistre son premier 45 tours « Little girls », titre qui connaît un certain succès dans son pays natal.

Quelques années plus tard, le morceau « Kennedy boulevard » confirme sa notoriété puisque le titre est disque de platine en Belgique.


Sans plus attendre

Le bac en poche, elle commence des études de droit et obtient son diplôme en 1993. Toujours passionnée de musique, l’artiste sort la même année son premier album, « Sans plus attendre », opus qui l’a fait connaître en France et notamment au Canada.

Dans ce disque se trouve notamment le futur tube « Sensualité », titre pop aux influences rythm&blues, et le futur succès « Elle danse seule ».
L’album qui se vend à plus de 200.000 albums rien qu’en Belgique, est un véritable tremplin pour Axelle Red.


Des influences soul


La chanteuse revient, en 1996, avec le disque soul « A tâtons », album enregistré à Memphis avec les musiciens du label Stax, dont l’artiste blues Isaac Hayes . Grâce à cet opus,Axelle Red monte pour la première fois sur la scène de l’Olympia et se voit remettre un award de platine de l’IFPI.

L’artiste est également engagée auprès de l’Unicef, ce qui lui vaut la distinction honorifique de « Commandeur de l’ordre de la couronne », remise par le Roi Albert II pour son action sociale et humanitaire.

Fin des années 1990, l’artiste enchaîne les albums, avec dans une premier temps, « Con solo pensarlo », un disque en espagnol où l’artiste reprend d’anciens morceaux du chanteur Ignacio Ballesteros.
Au cours de l’année 1999, sort son quatrième opus « Toujours moi ». L’album entièrement écrit et produit par elle se vend a plus de 800.000 exemplaires et offre à Axelle Red le titre d’artiste féminine de l’année aux Victoires de la musique.


Manhattan/Kaboul

Alors que sort le double album « Face A / Face B », disque réalisé avec Al Stone, producteur de JamiroquaïAxelle Red enregistre la même année, le titre « Manhattan Kaboul », en duo avec le chanteur Renaud. Le morceau connaît un immense succès et relance la carrière de l’artiste, alors en période de flottement. Manhattan Kaboul s'attarde sur les attentats de New York du 11 septembre 2001 et sur la guerre en Afghanistan.

Axelle Red explique : "J'aimerais que les gens pensent, comme moi, en la perfectibilité de ce monde. D'ailleurs, c'est par nous, les artistes que ça commence. Nous sommes les porte-parole. Nous transmettons des Messages positifs, qui dénoncent les maux de l'humanité, comme l'intolérance.

Les gens veulent autre chose, un monde meilleur, qui ne soit pas dirigé par un seul pays. Moi, mon message, c'est : allez voter..."


Jardin Secret 

Après un best of en 2004, Axelle Red enregistre de nouveau et par deux fois dans les studios de Memphis. En 2006, elle signe un album optimiste de blues et soul, intitulé  « Jardin secret ». La même année, Axelle Red est faite Chevalier des Arts et des Lettres.

En 2009, son premier album en anglais, « Sisters and Empathy » est certifié disque d'or en Belgique. En France, son album n'a presque aucun écho. En novembre 2009, Axelle Red entame une tournée européenne au Luxembourg.


Un cœur comme le mien

En 2011, Axelle Red enregistre un nouvel album, « Un cœur comme le mien », avec Mark Plati,dans une église-studio au milieu de la campagne américaine tout près de Woodstock. Elle s'entoure pour l'écriture de Gérard Manset, Miossec, Florent Marchet et Ben Mazué.

« Un cœur comme le mien », un délicieux mélange de soul, de folk et de country est porté par le premier single « La claque », chanté en duo avec Stephan Eicher.

En avril 2011, son deuxième single « Un cœur comme le mien » reprend le thème de la fraternité qu'Axelle Red défend régulièrement dans ses textes. Elle donne deux concerts en mai à Paris et à Bruxelles et part en tournée d'octobre 2011 à l'été 2012.


Les dernières actus de Axelle Red

Ses photos