Calogero: les plus belles chansons qu’il a composé pour d’autres artistes

Derrière des mélodies connues se cachent parfois de grands artistes. C’est le cas de «Châtelet-les-Halles» de Florent Pagny et «Millésime» de Pascal Obispo. C’est Calogero qui en a composé la musique.

Calogero © Getty

« Millésime » (2000) de Pascal Obispo

Pascal Obispo est devenu père le 11 octobre 2000. Il décide alors d’écrire une chanson pour son fils, Sean, qu’il a eu avec Isabelle Funaro. Pour la partition, il sollicite Calogero. Ensemble, ils vont créer une pépite. « Millésime » est sans aucun doute l’une des plus belles chansons de la variété française sur la joie d’être père. « Millésime » paraît sur l’album live « Millésime Live 00/01 », considéré comme l’un des disques mythiques de Pascal Obispo.

«Châtelet-les-Halles» (2001) de Florent Pagny

Florent Pagny propose, en 2000, son 6e opus studio, intitulé «Châtelet-les-Halles». Pour le morceau éponyme, 2e extrait du CD qui sort en février 2001, il a fait appel à Calogero pour la mélodie et à Lionel Florence pour les paroles. Pari réussi, «Châtelet-les-Halles» est devenu l’un des plus grands succès du chanteur.

«Au nom d’une femme» (2001) d’Hélène Ségara

Calogero va collaborer avec Hélène Ségara en 2000, sur son deuxième disque « Au nom d’une femme ». Il compose la chanson éponyme qui sera le 4e single de l’album, en juin 2001. Avec ce CD, la chanteuse va connaître son plus gros carton en France, avec plus d’1 300 000 ventes. « Au nom d’une femme » est certifié disque de diamant.

«C’est de l’or» (2005) de Jenifer

Calogero va produire l’un des morceaux du second album de Jenifer, « Le passage », dans les bacs en 2004. La chanson n’est autre que « C’est de l’or », choisie comme 3e extrait en 2005. Il est également l’auteur de la mélodie, mais pas des paroles. En effet, Calogero n’a écrit qu’une seule chanson dans sa carrière, se réservant la musique pour s’exprimer.

«Ça n’finira jamais (2008) de Johnny Hallyday

Calogero a travaillé pour l’un des monstres sacrés de la chanson française, Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre 2017, pour son opus «Ça n’finira jamais», dévoilé fin octobre 2008. Aidé de son frère, Gioacchino Maurici, il a pensé l’harmonie du titre «Ça n’finira jamais», le 1er single proposé aux médias. Très vite, le morceau se classe en tête des ventes en France, dans le Top 50.

Relaxnews

Chérie - Les dernières actus