Biographie Carrapicho

Carrapicho Né(e) le 30 novembre 1982 (34 ans)

Sa biographie

Le groupe Carrapicho

Le groupe Carrapicho a été formé au Brésil en 1983. Il est constitué d'amateurs de musique à la cadence endiablée dont le leader du groupe Zezinho Corrêa au micro.

Tout bascule pour Carrapicho lorsqu'il est découvert par le chanteur et acteur français Patrick Bruel alors que celui-ci est en plein tournage du film « Jaguar » dans la région. Définitivement charmé par la musique et par l'engouement des membres de Carrapicho, Patrick Bruel décide de les parrainer et contribue ainsi à partager une culture unique au monde entier.

Très enjoués, les membres du groupe attirent immanquablement l'attention et réussissent, grâce au succès phénoménal rencontré par le single « Tic, tic, tac » le pari de faire connaître le folklore et la culture du Brésil et des régions environnantes par le biais de la musique.


« Tic tic tac »

« Tic, tic, tac » est une chanson qui est sortie au mois de juin 1996. C'est le premier single issu du premier album de Carrapicho, intitulé « Fiesta de boï bumba ».

Plébiscité par le public, ce single sera plus tard certifié Disque de platine. Pour la petite histoire, « Tic, tic, tac » a été produit par Patrick Bruel et sponsorisé par la chaîne télévisée française TF1. Elle a fait partie des tubes de l'été 1996 et est resté pendant trois semaines à la tête des charts en France.

Le clip vidé o de ce morceau a fortement contribué à sa popularité : des personnes de toutes les générations se trouvant à bord d'un bateau voguant sur des eaux idylliques entament une chorégraphie très entraînante... Tous les ingrédients sont réunis pour la fiesta.

Un an après la sortie de la première version de « Tic, tic, tac », le public découvre une version en featuring avec le groupe Chilli.

Comme ce fut le cas de la première version, le public a été littéralement envoûté et le succès a également été au rendez-vous.


Un succès planétaire

« Tic, tic, tac » première version rencontre alors un succès fou dans le monde entier. Du côté européen, le single explose tous les charts. En Autriche, il est certifié disque d'or avec 15 000 exemplaires vendus.

En France, il est certifié disque de diamant avec 750 000 exemplaires écoulés. Du côté norvégien, le single est disque d'or avec 5 000 exemplaires vendus. En Allemagne, il est également disque d'or pour 150 000 exemplaires vendus.

Après « Fiesta de boï bumba », Carrapicho sort trois autres albums, mais ceux-ci ne rencontreront pas le même succès. En 1997, le groupe dévoile « Rebola » au public français.

Une année après, toujours en France, Carrapicho propose « Quero Amor » suivi de « Ritmo Quente » qui ne sort qu'au Brésil et qui sera le de rnier opus du groupe.