Biographie Claudio Baglioni

Claudio Baglioni Né(e) le 16 mai 1951 (65 ans)

Sa biographie

Des concours et festivals à « Questo piccolo grande amore »

Après ses premiers essais scéniques depuis l'âge de sept ans, Claudio Baglioni se révèle au grand public à travers les concours musicaux organisés à Centocelle, Rome auxquels il participe à partir de 1964.

Parallèlement à ses apparitions scéniques et sa participation à de nombreux festivals dont le Festival degli Sconosciuti, le garçon s'initie à la guitare en chantant notamment du Fabrizio De André. Il commence également à composer une suite musicale inspirée par la poésie « Annabel Lee » d'Edgar Allan Poe.

Remarqué par les producteurs de la RCA, le jeune artiste décroche son premier contrat discographique en 1969 aboutissant à la publication de son premier opus « Claudio Baglioni ». Parmi les titres de l'album, on retrouve « Una favola blu » qu'il présente au Disco per l'Estate et « Signora Lia » qu'il offre au Festivalbar.

Enchaînant les représentations, le grand romantique est invité à la Mostra dell'elettronica de Rome en 1971 au cours de laquelle il fait la rencontre de l'élue de son coeur Paola Massari. La belle aventure commence et l'heure de gloire arrive.

En 1972, le chanteur fait un énorme carton avec son opus à succès « Questo piccolo grande amore ». Grimpant au sommet des charts et vendu à plus de 800 000 exemplaires en très peu de temps, le single éponyme recevra le titre de Chanson italienne du siècle au Festival de Sanrem o de s années plus tard.


Une série d'heureux événements

Après ce triomphe, Claudio Baglioni se marie avec Paola Massari et publie le recueil « Gira che ti rigira amore bello » avant de s'envoler pour Paris pour l'enregistrement de l'opus retentissant « E tu... ».

Porté par le single éponyme qui reste à la tête des charts pendant quatorze semaines consécutives et qui reçoit le trophée du Festivalbar, l'album est surtout remarqué par la grande qualité de son arrangement. Trois nouveaux recueils suivront jusqu'en 1978 dont le très connu « Sabato pomeriggio » et « E tu come stai? ».

Entre temps, le chanteur se produit dans différents pays d'Europe, aux Etats-Unis, au Canada et en Amérique Latine. Au bout de ces années de tournée, il offre « Strada facendo » en 1981. Très réussi, cet album lui permet de remporter le titre du Meilleur auteur-compositeur et celui du Meilleur chanteur de l'année au concours Vota la Voce.

Dans la foulée, un autre heureux événement l'attend au tournant de 1982. Son fils Giovanni Baglioni naît en effet cette année, à qui il dédiera la chanson « Avrai ». Toujours en 1982, le chanteur s'embarque dans une tournée italienne baptisée « Alé-oó » au cours de laquelle il arrive à rassembler plus d'un million de spectateurs.

Trois ans pus tard, il enchaîne avec un nouvel album « La vita è adesso ». Fort acclamé, l'opus est écoulé à plus de 1 200 000 d'exemplaires et reste dans les charts pendant dix-huit mois.


Vers « Un solo mondo » et « Q.P.G.A »

Au dé but de s années 1990, après la sortie de son opus « Oltre », Claudio Baglioni continue à tourner dans les différentes villes d'Italie, de Rome à Florence en passant par Palerme. Le chanteur donne même quelques concerts dans les discothèques.

En 1994, il est invité au Festival Internacional de la Cancion au Chili. L'année d'après, il enchaîne avec l'album « Io sono qui » qui marque l'apogée de sa maturité artistique. Puis en 1996, en tant qu'ambassadeur de la FAO, il se produit avec d'autres artistes de renommée internationale au World Food Day Concert tenu à Rome.

La même année, au concert de Noël, la vedette chante « Avrai » devant Jean Paul II. Les concerts dans les stades italiens se poursuivent en 1998 avant la publication de l'opus « Viaggiatore sulla coda del tempo » de 1999. Cet album sera suivi par le premier recueil acoustique du chanteur « Acustico » qu'on retrouve dans les bacs en 2000.

Par la suite, les publications italiennes et espagnoles s'enchaînent. D'ailleurs l'année 2005 est marquée par la sortie du double album « Crescendo e cercando » et du livre autobiographique « Senza musica » dans lequel l'artiste retrace son parcours musical.

Entre 2006 et 2009, Claudio Baglioni multiplie les concerts et les collaborations et continue à composer. En 2009, il présente le morceau « Un solo mondo », l'hymne officiel du Championnat mondial de la natation de Rome avant de sortir le double-album « Q.P.G.A ».