Biographie Dennis Edwards

Dennis Edwards Né(e) le 3 février 1943 (73 ans)

Sa biographie

Des premiers chants à l'église de Birmingham aux The Temptations

Fils de pasteur d'église, Dennis Edwards passe les premières années de sa vie à Birmingham et commence à chanter dans l'église de son père à son deuxième printemps.

Après quelques années dans cette ville, il part pour Detroit avec sa famille à l'ombre de ses sept ans. Là-bas, il intègre un groupe de gospel baptisé Crowns of Joy au cours de ses années lycée.

Puis en 1961, inspiré par le musicien Richard « Groove » Holmes, il décide de monter sa propre formation de soul et jazz simplement nommé Dennis Edwards & The Fireballs. Plus tard, il enregistre le single « I didn't have to (but I did) » pour le label International Soulville.

Remarqué par le bassiste de Motown James Jamerson lors d'une soirée, il devient le leader vocal des Contours en 1967. Il marque alors son entrée dans cette compagnie avec la pièce « It's so hard being alone ».

En 1968, il est sollicité par ses amis de The Temptations pour remplacer le chanteur David Ruffin obligé de quitter la formation. Acceptant leur invitation, il marque son entrée officielle dans le groupe à travers un concert sur la scène de Valley Forge, en Pennsylvanie en juillet 1968.


Du succès de « Cloud nine » et « Papa was a Rollin' Stone » au hit « Don't look any further »

Ainsi Dennis Edwards devient le leader vocal de The Temptations durant ses périodes funk, psychédélique et disco. En 1968, il chante le fameux morceau « Cloud nine » qui fait un énorme carton aux Etats-Unis au point de remporter un Grammy Award.

Quatre ans plus tard, en 1972, il enchaîne avec le brillant « Papa was a Rollin' Stone » qui obtient également un Grammy Award avant de poursuivre avec d'autres succès jusqu'en 1977. Cette année là, sous la demande de Otis Williams, le chanteur est obligé de quitter le collectif qui laisse Motown pour Atlantic Records.

Il entame alors une carrière solo avant de rejoindre une nouvelle fois The Temptations à leur retour chez Motown à l'aube des années 1980.

En 1982, l'artiste s'offre le plaisir de chanter avec David Ruffin quand ce dernier, accompagné d'Eddie Kendricks prennent part à l'album et à la tournée de réconciliation des Temptations.

Plus tard, Dennis Edwards quittera de nouveau The Temptations et relancera sa carrière solo avec ses hit singles de 1984 « (You're my) aphrodisiac » et « Don't look any further ».


De « Coolin' out » à la formation de The Temptations Review featuring Dennis Edwards

Après le triomphe de son sing le de 1985 « Coolin' out », Dennis Edwards revient au sein de The Temptations en 1987 avant de quitter définitivement le collectif en 1989.

Il s'associe alors à Eddie Kendricks et David Ruffin avec lesquels il enregistre sous le nom de Ruffin/Kendricks/Edwards mais au final, le trio ne sortira aucun single. Toutefois en 1990, le chanteur parvient à réaliser le titre de dance « Get it while it's hot » pour le label A&B Records avec Eddie Kendricks.

Enregistré dans le studi o de Fredrick Knight à Birmingham, dans l'Alabama, le morceau a été produit par le pionnier de la house music Alan Steward.

Après le décès de David Ruffin en 1991 et celui d'Eddie Kendricks en 1992, Dennis Edwards met fin au projet du trio. Il forme alors un nouveau groupe et commence à tourner sous le nom de Dennis Edwards & The Temptations .

Plus tard, suite à une bataille juridique avec Otis Williams, il finit par adopter le nom de The Temptations Review featuring Dennis Edwards.