Biographie DNA

DNA Né(e) le 30 novembre 1977 (39 ans)

Sa biographie

Des débuts mouvementés

A l'origine, en 1978, DNA était constitué par Robin Crutchfield, Arto Lindsay, Mirielle Cervenka et Gordon Stevenson. Pour la petite histoire, ces premiers membres du groupe n'ont jamais présenté de concert ensemble.

En effet, avant même qu'une date de concert ne soit programmée, Gordon Stevenson décide de devenir le bassiste du groupe Teenage Jesus and the Jerks tandis que Mirielle Cervenka a tout simplement quitté la formation.

Les deux membres restants font alors appel à Ikue Mori pour devenir la nouvelle batteuse du groupe. Ensemble, les trois artistes proposent une prestation remarquée au CBGB mais également au Max's.

Très vite, le groupe enregistre un disque. Dès les premières représentations, le public est captivé et la formation se fait une réputation dans l'univers du No Wave.

Toujours en 1978, le groupe est invité à participer à la compilation « No New York » sur laquelle il présente quatre titres en l'occurrence « Egomaniac's kiss », « Lionel », « Not moving » et « Size ».


Une musique à part

Peu de temps après que la participation de DNA à « No New York », Robin Crutchfield décide de quitter à son tour le groupe. De la formation initiale, il ne reste donc plus qu'Arto Lindsay.

Très vite, Tim Wright rejoint le groupe en tant que bassiste. Bien qu'étant un nouveau-venu dans le monde du No Wave, Tim Wright s'intègre parfaitement et apporte une nouvelle dimension aux présentations offertes par le groupe. La musique que propose ce dernier assoit son caractère spontané et ne perd rien de son côté « rugueux ».

La basse teinte de gravité de Tim Wright se marie parfaitement aux sonorités grinçantes de la guitare d'Arto Lindsay et s'associe mystiquement avec la cadence irrégulière de la batteuse. Du fait de l'originalité des sons qu'il propose, DNA ne s'adresse pas spécialement aux amateurs de rock. Sa musique se destine plutôt à ceux qui apprécient l'art à l'état pur.

Préférant se concentrer sur les concerts, DNA ne propose son premier album qu'en 1980, « A taste of DNA » produit sous le label Clavé qui dure dix minutes.

D'autre part, la majorité des titres que le groupe entonne en concert ne font pas l'objet d'un album, mais figurent sur des compilations diverses.


Séparation du groupe

Quatre ans seulement après sa création, les membres de DNA décident de dissoudre le groupe. En 1982, la formation propose trois concerts d'adieu programmés au CBGB, un endroit cher au cœur du collectif. Chacune de ces dates affiche alors complet.

Au ter me de la toute dernière représentation du groupe, le public a pu savourer une version très origina le de « Whole lotta love » de Led Zeppelin . En 1992, les fans découvriront ou redécouvriront ce concert à travers l'album « Last live at CBGB » en notant que celui-ci ne compte pas la fameuse reprise de Led Zeppelin .

En 2004, No More Records propose une compilation des enregistrements du groupe intitulée « DNA on DNA ».

Concernant les anciens membres du groupe, seuls quelques-uns d'entre eux ont choisi de poursuivre une carrière dans l'univers de la musique. C'est notamment le cas de Robin Crutchfield, d'Ikue Mori et d'Arto Lindsay.