Sa biographie

Débuts dans le monde de la musique

La passion de Donavon Frankenreiter pour la musique se manifeste alors qu’il est âgé de quinze ans. A cette époque, il décide de s’initier à la guitare et y prend goût.

En 1996, il se lance dans le monde de la musique en créant le groupe Sunchild. Donavon Frankenreiter en fera partie en tant que guitariste et ne chantera pas. Le style musical choisi par le groupe se rapproche alors de celui de The Black Crowes, un groupe qui a fait fureur dans les années 1970.

Sunchild sort son tout premier album en 1997. Celui-ci, intitulé « Barefoot & live » et produit par Gary Hoey, sort sous le label Surfdog Records. Le deuxième opus sort trois ans plus tard. « California honey » est produit par le label Sunchild Records, appartenant au groupe.

Cet album fait aujourd’hui figure d’objet de collection. Il est en effet très difficile d’en trouver et seuls quelques rares fans peuvent se vanter d’en posséder un.

Un an après la sortie de ce second album, les membres de Sunchild se séparent. Encore et toujours passionné par la musique, Donavon Frankenreiter décide de se lancer dans une carrière solo dès 2001.

Aujourd’hui, beaucoup sont ceux qui pensent que Donavon Frankenreiter n’a entamé sa carrière professionnelle que cette année-là. Ceci est sans doute dû au fait que les médias évoquent très rarement l’épisode « Sunchild ».


Carrière solo

2002 est une année déterminante pour Donavon Frankenreiter, ce dernier préparant la sortie de son premier album solo chez Brushfire Records qui portera le titre de « Donavon Frankenreiter ».

L’opus est produit en collaboration avec Mario Caldato Jr. et Jack Johnson . Il est dévoilé au mois d’avril 2004 avec une sortie programmée uniquement en Australie. Le succès est au rendez-vous : l’album se hisse au top 40 des meilleures ventes australiennes et Donavon Frankenreiter part en tournée à travers le pays. Au mois de mai 2004, c'est au tour du public américain de découvrir « Donavon Frankenreiter ».

En 2006, le chanteur change de maison de disques et s’engage avec la Lost Highway Records qui produit entre autres Ryan Adams ou encore Elvis Costello . Un nouvel album intitulé « Move by yourself » sort en juin 2006.

Cette même année, Donavon Frankenreiter enregistre la chanson « Lovely day » en collaboration avec Koool G. Ce titre apparaîtra par ailleurs dans le film « Snakes on a plane ».

Fin 2007, il donne des concerts partout au Brésil avec différents groupes comme G. Love, Nathan Gibbs, Matt Costa, Céline Chat ou encore Animal Liberation Orchestra.


L’aventure continue

Lorsque sa tournée internationale s'achève, Donavon Frankenreiter sort un album et un DVD live portant le titre de « Donavon Frankenreiter : The Abbey Road sessions ». Ceux-ci ont été enregistrés au cours de concerts donnés par l’artiste à Londres au mois de novembre 2005 et sortent début 2006.

Pendant cette même période, Donavon Frankenreiter écrit plusieurs textes qui figureront sur « Recycled recipes », l’album acoustique renfermant six titres qui sortira peu après. L'EP est suivi, un an plus tard, de la sortie de l’album complet « Pass it around ».

Pour la tournée qui accompagne cet album, Donavon Frankenreiter fait appel à son ami surfeur et artiste Jay Alders. Il sollicite ainsi ce dernier pour créer une affiche spéciale et ce, en édition limitée.

Après cette parenthèse « artistique », Donavon Frankenreiter décide de lancer un concours international à l'occasion de la sortie de « Recycle recipes 2 ». Il fait alors appel à tous les artistes en herbe pour la conception de la couverture de cet album.

Marco Botti en sera le vainqueur, suivi de près par le Canadien Cam Shaw.