Biographie Dumè

Dominique Mattei Né(e) le 24 novembre 1981 (35 ans)

Sa biographie

Dominique Mattei alias Dumè voit le jour dans une famille de musiciens et de chanteurs le 24 novembre 1981 à Cargèse, en Corse du Sud.

Bercé par la musique dans sa famille, c’est tout naturellement qu’il décide d’emprunter cette voie en débutant l’apprentissage de la guitare à l’âge de 12 ans.

Mais plus qu’une simple passion, Dumè veut se professionnaliser et décide de suivre une formation de chant et de composition durant plusieurs années au conservatoire de Marseille.

Avant de se lancer dans une carrière solo, l’artiste effectue ses premiers pas dans des soirées cabarets.

Une expérience qu’il juge lui-même très formatrice : « Je crois qu'il faut dire à tous ceux qui veulent faire de la scène d'aller se produire au « Son des guitares » de Marseille. Pour moi cela a été véritablement formateur. Le public ne passe rien... Et il a raison. »


Rencontre décisive Dumè / Pascal Obispo


Comme de nombreux artistes, Dumè décide de tenter sa chance à Paris afin de percer dans ce milieu parfois hostile que peut être celui de la musique. C’est à cette époque qu’il fait La rencontre qui scelle son destin, celle avec  Pascal Obispo.

L’interprète de « Lucie » tombe sous le charme de l’artiste et l’engage pour réaliser ses premières parties de concerts. Certainement persuader de son talent, le chanteur lui offre même une place de compositeur au sein de sa maison d’édition Atletico Music.

Avec un talent de plus en plus reconnu dans le milieu artistique, les collaborations se multiplient pour Dumè qui signe des textes pour de grands noms.

A son palmarès, Dumè compte ainsi l’écriture des chansons : « Dis leur qu'ils aiment », écrit pour Faudel, « Le blues maudit » et « C'est pas une vie », pour Johnny Hallyday, « Le spleen de Janis » pour Louisy Joseph et « 1,2,3 Single » pour Natasha Saint-Pier.


Dumè se lance dans l’aventure MyMajorCompagny


Ecrire pour les autres peut être certes très glorifiant et appréciable pour de nombreux artistes de talents (comme Jean Jacques Goldman par exemple), mais Dumè souhaite tout de même prendre la parole et chanter ses propres textes.

Les maisons de disques n’étant pas toujours accessibles pour les jeunes artistes, Dumè décide de se lancer en novembre 2009 dans l’aventure internet du moment : le label communautaire My Major Compagny.

Pour rappel, le principe est assez simple. Des artistes se retrouvent en ligne alors que leur album est en cours d’enregistrement.

Les internautes investissent et deviennent alors les producteurs des artistes qu’ils plébiscitent.
Mais il faut atteindre le seuil des100.000 euros pour que le label se lance dans la production et la distribution du projet.
Le premier artiste à voir le jour avec ce système est Grégoire, connu grâce à son titre « Toi + moi ».


Dumè ne sais pas vraiment rien faire

De son côté, Dumè séduit avec son style pop folk, ses musiques entrainantes et sa verve. Un démarrage si fulgurant qu’en juillet 2010 sort son premier single « Je ne sais rien faire » sur les plateformes de téléchargements.

Un clip est même proposé mettant en scène le jeune homme déménageant en pick-up jusqu’aux bords de mer.

Un début certes prometteur, que Dumè espère rapidement transformer en sortant son premier album.


Ses photos