Biographie Eliane Elias

Eliane Elias Né(e) le 19 mars 1960 (56 ans)

Sa biographie

Une passion innée

Eliane Elias se découvre assez vite un amour inconditionnel pour la musique. Petite fille et jusqu'à l'adolescence, elle s'exerce au piano avec une dévotion quasi religieuse. Elle découvre ainsi le monde de la composition et entonne parallèlement ses premières vocalises.

Ce monde l'enchante et elle envisage très tôt une carrière d'artiste. Elle se spécialise dans les interprétations au pian o de grands classiques et enrichit son art avec des disques qu'elle étudie attentivement.

Son talent l'aide assez aisément à réaliser ce rêve et dès l'adolescence le public brésilien la découvre assurant des scènes et des spectacles en collaboration avec des icônes de la bossa nova et du jazz brésilien tels que Toquinho.

Elle passe ainsi de concerts en tournées, ne se doutant pas encore que son talent la démarque déjà des autres pianistes. Son talent et sa passion lui ouvriront par la suite les portes des grands festivals et les stars locales l'invitent de plus en plus souvent à les accompagner.

Eliane Elias sort peu à peu de l'ombre et l'année 1983 lui apportera la consécration avec un album de jazz enregistré en collaboration avec le groupe Steps Ahead.


La révélation

La célébrité qui suit la conduira à assurer des concerts à travers le monde entier et les scènes internationales lui sont désormais familières. À chacune de ses apparitions, le public est impressionné par sa virtuosité.

Les plus grands musiciens commencent à apprécier ce jeune talent et à force de travail et d'entêtement, Eliane Elias enregistre son premier album en co-signant ses titres avec des célébrités telles que Peter Erskine, Marc Johnson ou encore Jack Dejohnette.

Le succès de cet album est une récompense précieuse pour l'artiste qui voit là le couronnement de plusieurs années de travail. Chacun de ses collaborateurs lui concède un talent inné pour l'improvisation au piano et pour une créativité sans limite.

Mises à part les collaborations, le public la découvre également en sidewoman. Artiste complète, elle prend plaisir à composer puis à reprendre ses propres titres pour en tirer des versions inédites. Elle présente alors ses créations et les interprète avec brio.

Pour ses représentations, Eliane Elias invite d'autres musiciens à l'accompagner. Chaque spectacle est un moment unique de partage où la jeune femme cherche avant tout à communiquer sa passion avec ses auditeurs.

C'est ainsi que ses admirateurs ont pu l'apprécier jouer avec Michael Franks, Earl Klugh ou encore Caetano Veloso.

Désormais, Eliane Elias assure des spectacles dans les grandes salles du monde et fréquente les légendes de la musique.


Une carrière prometteuse

Satisfaite de sa carrière de pianiste, Eliane Elias décide de rajouter une corde à son arc. Elle renoue avec ses envies de chanson et combine ses compositions avec des paroles qu'elle interprète elle-même. Le public découvre alors une artiste complète et sensible.

Ses morceaux reprennent les grands classiques de bossa nova de son enfance tout en revisitant les morceaux de jazz qui l'ont inspiré. Le public retrouvant un engouement de plus en plus important pour ces deux styles musicaux, Eliane Elias décide de s'y intéresser encore plus.

Elle s'applique à redonner vie à ces grandes compositions et leur insuffle une nouvelle jeunesse. Ce qui commençait alors comme une lubie devient une révélation car chacun des singles que la chanteuse sort, est un succès.

Les critiques saluent son talent et ses reprises de par le monde. Qu'il s'agisse de «Eliane Elias sings Jobim », son quatrième album sorti en 1989 du label Blue Note ou « Kissed by nature » en date de 2002, les critiques autant que le public ovationne son talent. Quant aux deux albums suivants, ils sont tout simplement des consécrations pour l'artiste

« Dreamer » paru en 2004 et « Around the city » en 2006 marqueront par la suite les esprits et constitueront les deux disques les mieux vendus d'Elaine Elias.

De 2005 à 2007, la chanteuse forme un quartet et décide de donner concerts et spectacles pour être encore plus proche de ses fans. Elle s'entoure entre autres de Gustavo Salieri à la guitare brésilienne, de Marc Johnson à la contre-basse ainsi que de Satoshi Takeshi à la batterie.

Le succès que la formation rencontre occupe la chanteuse durant ces trois années d'activité et en 2008 elle sort un nouvel opus intitulé « Something for you ». L'album a été directement inspiré des oeuvres de Bill Evans, véritable idole pour Eliane Elias.

Elle lui rend ainsi hommage en interprétant ses titres les plus connus et en reprenant certains en arrangements de bossa nova.