Biographie Eric Clapton

Eric Patrick Clapton Né(e) le 30 mars 1945 (71 ans)

Sa biographie

Elevé par ses grands-parents, Eric Clapton , bercé par le blues de Muddy Waters et de Robert Johnson, en particulier, montre très rapidement des aptitudes pour la guitare. Des dispositions qu'il développe en montant un premier groupe, les Roosters en 1963, avant de rejoindre brièvement les Casey Jones and the Engineers.

C'est en 1964 que la carrière de l'artiste prend une réelle dimension. Il intègre les Yardbirds dont il devient le guitariste et le leader.

Il enregistre ses premiers titres, "I wish you could" et "A certain girl" ainsi que deux albums "Five live Yardbirds et "Sonny Boy WillIAMson and the Yardbirds . Malgré le succès retentissant de "For your love", en 1965, il délaisse le groupe devenu trop commercial, selon lui.
Eric Clapton est alors remplacé par deux grands noms de la guitare, Jeff Beck et Jimmy Page, qui n'a alors pas encore intégré Led Zepplin.

L'artiste, qui se diStingue pour la virtuosité dont il fait preuve avec son instrument, accepte la même année la proposition de John Mayall d'intégrer les Bluesbreakers, déjà célèbres dans le milieu du R&B.

En 1966, Eric Clapton , qui a un temps rejoint The Glands pour parcourir le monde, enregistre le disque " John Mayall's and the Bluesbreakers with Eric Clapton ".
L'album n'est pas encore sorti, qu'une fois encore, Eric Clapton , instable, lassé par la routine, abandonne sa formation pour créer Cream en 1967 avec Ginger Baker et Jack Bruce.
Le guitariste, qui ne tarde pas à être surnommé "God" (Dieu) pour sa parfaite maîtrise de la guitare qui n'en finie pas de produire de nouveaux sons, parvient à sortir trois disques avec son groupe, "Fresh Cream", "Disraeli Gears" et "Wheels of fire".

Tandis que sort un ultime album en mars 1969, "Goodbye cream", la formation n'existe déjà plus. Les rivalités entre Eric Clapton , Ginger Baker et Jack Bruce ont raison de Cream.
Eric Clapton , qui assume mal son statut de che f de file, sombre dans la drogue tout en tentant l'aventure avec les Blind Faith, qui comprend d'abord le chanteur de Traffic, Steve Winwood, et l'ex des Cream, Ginger Baker à la batterie.


Clapton se cherche

Nouvelle déception, pour Eric Clapton , mais surtout pour son public qui attend beaucoup de ce nouveau groupe. En vain, après une première apparition à Hyde Park en 1969, suivie d'une tournée aux Etats-Unis, c'est la dissolution.

Echaudé par la médiatisation, qui jusqu'ici n'a fait que nuire à la cohésion au sein de ses groupes successifs, Eric Clapton se joint au coup le de musiciens, Delaney et Bonnie, pour une tournée européenne. Si la collaboration est avortée en 1970, l'expérience s'avère riche.
L'artiste s'ouvre aux ballades, aux chansons lentes et à la country qui va prendre progressivement l'ascendant sur ses compositions jusqu'ici blues. Il participe également à un concert donné par John Lennon et Yoko Ono et rencontre George Harrison . Les deux hommes entretiennent une profonde amitié qui conduit Eric Clapton a contribuer au premier album sol o de George Harrison , "All things must past".

Dans le même temps l'amour "s'emmêle", Eric Clapton tombe en amour pour Pattie Boyd, mannequin de son état mais surtout épouse de l'ex Beatles. La Passion, qui n'est pas partagée au début en tout cas pour finalement se solder par un mariage en 1979, inspire néanmoins l'artiste.
Enregistrée avec Derek and the Domino's, "Layla", suggérée par la poésie de Nizami, "Leila and Majnun", qui conte la Passion d'un homme pour une femme mariée, fait en 1970 d' Eric Clapton un idole au génie créateur.
Mais c'est seul qu'il sort les albums "461 Ocean Bld" ou encore "Slowhand" ainsi que les titres "Cocaïne" et la reprise de Bob Marley "I shot the sherif" qui accentuent, un peu plus encore la popularité du chanteur.


Période sombre

Le dé but de s années 80 est entaché par le retour des vieux démons d' Eric Clapton , toujours en proie à l'alcool et à la cocaïne.
L'artiste, qui semble remonter la pente depuis sa relation Yvonne Khan Kelly, suivi de son divorce d'avec Pattie Boyd en 1988, est affecté d'abord en 1990 par la disparition d'un guitariste aussi talentueux qu' Eric Clapton peut l'être. Stevie Ray Vaughan, qui se produit avec lui, se tue dans un accident d'hélicoptère avec deux autres membres de la tournée.

Un an plus tard, son fils, Conor, âgé de quatre ans, qui meurt défenestré.
Un drame qui lui inspire, l'année suivante, le poignant, "Tears in heaven", extrait également de la Bande originale du film "Rush" et recompensé par un Grammy Award.
Cette chanson relance la carrière du guitariste, qui reprend la route.
Il effectue notamment une tournée avec George Harrison au Japon, immortalisée dans "Live in Japon".

Avec l'album "Unplugged" en 1992, qui fait la part belle à l'acoustique, il reprend de vieux standards de blues.
Il s'offre également un duo avec Sting "It's probably me".


Retour gagnant

Nouveau disque, deux ans plus tard. "From the craddle" signe définitivement le retour d' Eric Clapton sur les devants de la scène.
L'assurance retrouvée, il s'essaye même à la musique électronique en 1997 avec "Retail Therapy", sous le patronyme TDF.
Nouveau témoignage de cette sérenité retrouvé, avec "Pilgrim" en 1998 et "Reptile", trois ans plus tard. Deux albums toujours emprunts de sonorités électroniques.

Retour aux sources en 2004 avec un monument, l'idole des débuts d'Eric Clapton, Robert Johnson a qui il rend hommage dans "Me and Mr Johnson".
Surprise l'année suivante, l'artiste reforme Cream avec Jack Bruce et Ginger Baker pour une série de concerts à Londres avant la sortie de son disque "Back Home" dont certains titres, notamment ceux écrits avec Simon Climie, sont repris lors d'une tournée européenne en 2006.

L'année suivante, Eric Clapton effectue son grand retour avec une double compilation,"Complete Clapton". L'occasion de réentendre quelques uns de ses succès obtenus en quarante ans de carrière, "Layla", "Tears in heaven", "I Shot The Sheriff", "Cocaine" ou encore "Motherless child".

Pour son 19ème album, "Clapton" qui sort en septembre 2010, le chanteur s'entoure de Doyle Bramhall II et chante en duo avec Sheryl Crow, Allen Toussaint, Wynton Marsalis ou encore Derek Trucks.