Sa biographie

Un milieu créatif

Johanna et Klara Söderberg ont grandi dans la banlieue de Stockholm, dans un environnement créatif. Leur mère donne des cours de cinéma et leur père était membre du groupe pop-rock Lolita Pop dans les années 80.

Enfants, elles sont très fières des performances musicales de leur père et elles aussi prennent rapidement goût à la musique. C’est la plus jeune des deux soeurs qui s’y intéresse de plus près la première. Inspirée par Conor Oberst des Bright Eyes, Joanna Newsom, Leonard Cohen ou encore Bob Dylan, elle commence à composer des morceaux. À 13 ans, elle s’apprête à enregistrer une démo quand sa soeur Johanna lui demande si elle peut se joindre à elle. C’est une révélation : leur voix sont merveilleusement harmonieuses. 


Le succès de YouTube

Les artistes en herbe abandonnent leurs études à 18 et 16, avec l’accord de leurs parents, pour se consacrer à leur passion. Elles commencent alors à composer des chansons ensemble.

Leur single enregistré chez elle, « Tangerine », rencontre un certain succès pendant l’été 2007. Plus tard dans l’année, elles signent un contrat avec le label Rabid Records.

En 2008, elles postent sur YouTube une vidéo qui devient virale : la reprise de « Tiger Mountain Pleasant Song » des Fleet Foxes enregistrée au milieu des bois. Elles sortent un premier EP « Drunken Trees » en avril 2008. D’abord commercialisé en Suède, il est ensuite édité avec des titres supplémentaires par un label britannique, Wichita Recordings. Leur musique enivrante ne tarde pas à séduire un public au delà des frontières de leur Suède natale. 


Premier album

C’est avec ce label qu’elles sortent leur premier album en 2010, « The Big Black and the Blue ». Leur musique conserve l’influence suédoise de la chorale. Elles abordent les thèmes de la solitude, la perte, l’isolement.

Peu de temps après, le musicien et producteur Jack White leur demande d’enregistrer un single dans son Third Man Studios, « Universal Soldier » avec Buffy Sainte-Marie. 


Consécration américaine

Les deux chanteuses suédoises réalisent leur rêve en montant sur scène avec les Bright Eyes. Le guitariste du groupe, Mike Mogis, produit leur deuxième album « Lion’s Roar », sorti en 2012.

Leur single « Emmylou » est un joli succès aux États-Unis. Il apparaît même dans la liste des 10 meilleurs singles de l’année des Rolling Stones.

Par la suite, les deux soeurs chantent sur l’album solo du chanteur de Bright Eyes, Conor Oberst, en 2014. Cette même année, elles sortent leur troisième album « Stay Gold », produit par Columbia Records.