Biographie Frankie Valli

Francesco Stephen Castelluccio Né(e) le 3 mai 1934 (82 ans)

Sa biographie

Dé but de carrière, les années 1950

La carrière musica le de Frankie Valli commence au dé but de s années 1950 lorsqu’il est invité par le groupe Variety Trio composé de Nickie DeVito, de Nick Macioci et de Tommy DeVito.

Il y participe alors en tant que chanteur et bassiste. Le groupe se sépare à la fin de l’année 1952 et Tommy DeVito et Frankie Valli rejoignent rapidement un groupe local du New Jersey.

Quelques mois plus tard, Frankie Valli dévoile son tout premier single en solo intitulé « My mother’s eyes ». C’est également la première fois qu’il prend le nom de scène « Frankie Valli » qu’il choisi en hommage à sa chanteuse favorite Jean Valley.

Toujours en 1953, Tommy DeVito et Frankie Valli quittent le groupe dont ils sont alors membres pour créer une nouvelle formation baptisée « The Variatones » constituée par Billy Thompson, Frank Cattone et Hank Majewski.

En 1956, ce groupe se fait remarquer par le producteur Peter Paul. Les membres de la formation enregistrent rapidement des singles ainsi qu’un album sous le nom de The Four Lovers.

Seule la chanson « You’re the apple of my eyes » rencontre un petit succès. En 1958, Hank Majewski et Nickie DeVito s'en vont et sont rapidement remplacés par Hugh Garrity et par Nick Macioci.

The Four Lovers continue d’exister jusqu'en 1959, année à laquelle Bob Gaudio rejoint le groupe.


The Four Seasons, les années 60

En 1960, The Four Lovers prend une nouvelle appellation et devient The Four Seasons. Frankie Valli en est le chanteur attitré. Pendant la décennie, le groupe enchaîne les hits et en 1962, le public réserve un bel accueil à « Sherry ».

Trois ans plus tard, Nick Massi quitte The Four Seasons et est remplacé par Charlie Calello. Peu de temps après, Joseph LaBracio prend la place de ce dernier et choisit le nom de scène de Joe Long.

Pendant la décennie 1960, Bob Gaudio et Bob Crewe collaborent avec Frankie Valli sur un projet solo. L’on notera que The Four Seasons continue toujours d’exister en parallèle. À l’époque, les ventes se passent d’ailleurs bien pour le groupe ainsi que pour Frankie Valli en tant qu’artiste solo.

Ce dernier continue alors d’enregistrer et propose différents singles. Tout bascule lorsque le public découvre « Can’t take my eyes off of you » qui devient rapidement un tube et atteint la seconde place dans les charts.

Plus tard, il sera repris par d’autres artistes. Le tout premier album de Frankie Valli est une compilation de singles précédemment sortis et de quelques titres inédits.


Projets en solo

En 1967, la sortie du second album de Frankie Valli est précédée par un single intitulé « I make a fool of myself ». Celui-ci atteint la dix-huitième place dans les charts.

Un an plus tard sort un nouvel album intitulé « Timeless » duquel seront extraits des singles dont un est classé au Top 40 à savoir « To give (The reason I live) ». À la fin des années 1960, Frankie Valli enregistre une série de titres qui figureront soit dans un album solo, soit dans un opus de The Four Seasons.

Certains d’entre eux sortiront en tant que singles. La seule chanson qui se démarquera pendant cette époque est « The girl I’ll never know (Angels never fly this low) qui atteint la cinquante-deuxième place dans les classements.

Ce ne sera que quelques années plus tard que Frankie Valli renoue de nouveau avec le succès. En 1975, le single « My eyes adore you » arrivant en tête du Billboard's Hot 100. Toujours cette même année, la chanson « Swearin’ to God » arrive à la sixième place de ce même classement.

En 1978, il est choisi pour interpréter la chanson phare du film « Grease ». Le titre deviendra un tube classé en tête des charts.