Biographie Gwen Stefani

Gwendolyn Renée Stefani Né(e) le 3 octobre 1969 (47 ans)

Sa biographie

La naissance de No Doubt

Née le 30 octobre 1969, Gwen Stefani, de son vrai Gwen Renée Stefani, grandit dans le sud de la Californie. En 1987, son frère Eric monte un groupe avec un ami. Ils décident rapidement de prendre Gwen comme chanteuse. No Doubt est né. Après le décès de cet ami, également chanteur, la jeune femme se retrouve seule au micro. Parallèlement à de nombreuses scènes, Gwen Stefani poursuit sa scolarité et intègre l'université.


Le début de la reconnaissance

En 1992, No Doubt signe un contrat avec Interscope, et sort un premier album qui n'aura pas le succès escompté. Comptant sur sa bonne étoile, le groupe finance lui-même un enregistrement. Cela convaincra le label qui lancera finalement « Tragic kingdom » en 1995. Le succès arrive enfin, avec pas moins de trois single à succès dont « Don't speak ».


Gwen sur les deux fronts

En 2000, No Doubt revient avec « The Return of Saturn » qui sera également très bien reçu. Pour preuve, les singles « Simple Kind of Life » et « Ex-Girlfriend ». L'année d'après, Gwen Stefani enregistre un duo avec la rappeuse Eve, « Let me blow your mind ». Parallèlement No Doubt sort « Rock Steady » fin 2001. Le son oscille entre ska et new-wave.


La période solo

En 2002, la chanteuse se marie avec le chanteur Gavin Rossdale. L'année d'après sort le premier best of de No Doubt. L’année 2004 sera faste pour Gwen Stefani qui tourne également  au cinéma dans « Aviator » de Martin Scorsese, aux côtés de Leonardo Di Caprio. C'est aussi cette année-là que la jolie blonde décide de tenter l'aventure seule.

En novembre 2004, elle sort son premier album solo « Love, Angel, Music Baby ». La jeune femme s'est entourée de collaborateurs de prestige : Dr Dre, ou encore la rappeuse Eve. Le succès est énorme dès le premier single « What you're waiting for », dont le clip s'inspire largement d'« Alice aux pays des merveilles ». Les titres  « Rich Girl » et «  Hollaback Girl » seront également extraits. En 2006, Gwen Stefani est nommée cinq fois aux Grammy Awards.

La chanteuse assure également une tournée, le « Harajuku Tour », très inspiré de la culture japonaise. Alors que le voyage touche à sa fin, la chanteuse est enceinte de son premier enfant. Il nait le 26 mai 2006.

Après cette première expérience concluante en solo, Gwen Stefani décide de rééditer.  Même si l’inspiration peine à venir, elle sort finalement le 4 décembre 2006 son deuxième album solo « The Sweet Escape », dont sont notamment extrait les titres « Wind It Up » et « The Sweet Escape » en featuring avec Akon.

 
La pause

Parallèlement à la tournée qu’elle mène pour « Sweet Escape », Gwen Stefani planche avec No Doubt sur un nouvel album, mais le projet ralentit du fait de la deuxième grossesse de la chanteuse.  Elle accouche en août 2008 et se concentre ensuite sur sa vie de famille et sur sa ligne de vêtements « L.A.M.B ».

Le sixième album de No Doubt, « Push and Love », finit par sortir en septembre 2012. Ils extraient le titre « Settle Down » comme premier single. En octobre de l’année suivante, le groupe annonce qu’ils font une pause.

Gwen Stefani accepte de son côté en 2014 de devenir jurée pour l’émission américaine « The Voice ».  Le 24 février, elle accouche de son troisième fils.


Retour en studio

Au mois de septembre, elle annonce travailler sur le retour de No Doubt dans les bacs mais aussi un nouvel album solo. C’est ce dernier qu’elle semble privilégier puisque le 20 octobre elle dévoile son single «Baby Don’t Lie». Son troisième opus, «Spark The Fire», est alors annoncé pour le mois de décembre.


Ses photos