Biographie Hermes House Band

Hermes House Band Né(e) le 30 novembre 1983 (33 ans)

Sa biographie

Naissance d'un groupe de disco

L'aventure Hermes House Band commence en 1984 quand cinq étudiants de Rotterdam, au Pays-Bas décident de monter une formation musicale lors d'une soirée entre copains.

Pour vraiment démarrer et compléter le line-up, ils font appel à deux jeunes chanteuses et un autre jeune musicien avant de commencer les répétitions et donner leurs premiers concerts disco.

Débutant avec les soirées étudiantes, le collectif élargit de plus en plus son horizon au fil du temps et passe à l'enregistrement de son premier opus en 1985. L'année d'après, les Hermes House Band entament leur première tournée à l'étranger marquée par une série de concerts dans le su d de la France et par leur passage inoubliable au festival de Cannes.

En 1988, la formation enregistre son premier CD qui rencontre un vif succès auprès des étudiants néerlandais. Avec un changement dans le line-up, elle renouvelle la même expérience en 1990 et arrive à écouler 15 000 exemplaires de son recueil.

Deux ans après, le groupe enchaîne avec l'opus « Thuis » qui met en relief l'ambiance festive qui le caractérise.


« I will survive », le triomphe

Plus tard, les Hermes House Band proposent la reprise de « I will survive » de Gloria Gaynor qui les mène vers le chemin de la célébrité. Diffusé massivement sur les ondes de certains pays européens, le titre arrive au sommet du chart néerlandais et figure dans le Top 10 du classement belge.

Dépassant largement la barrière des 100 000 exemplaires vendus, il finit par remporter le disque de platine. En 1997, le morceau est ré-arrangé par un DJ français et deux semaines après sa publication, il continue à faire un carton en vendant plus de 400 000 exemplaires.

Très apprécié, il devient la chanson phare de la Coupe du monde en 1998 propulsant ainsi les Hermes House Band vers la reconnaissance internationale.

Depuis, le collectif est très souvent sollicité par les organisateurs de spectacles et commence à apparaître de plus en plus à la télévision. A partir de 1999, « I will survive » avec son fameux « La la la » devient l'hymne des footballeurs européens, de la France à l'Allemagne en passant par la Suisse et l'Autriche.


De « Country roads » à « The rhythm of the night »

A l'aube du troisième millénaire, Hermes House Band renforce sa réputation avec le succès de « Country roads », une reprise de John Denver et « Can’t take my eyes off of you ».

Classé numéro 2 en Allemagne, « Country roads » arrive à la 7ème position du chart britannique faisant du collectif l'un des rares groupes néerlandais à cartonner dans le Top 10 au Royaume-Uni.

Plus tard, d'autres hits comme « Que sera, sera » ou le disque de platine « Life is life » viennent confirmer le talent inouï de Hermes House Band alors considéré comme l'une des meilleures formations de reprises européennes les plus connues.

Entre 2005 et 2006, le groupe réalise un single en duo avec l'artiste anglais Tony Christie avant de faire un carton avec les titres « Show me the way to Amarillo » et « Come on Eileen ».

Plus tard, le collectif marquera son 25ème anniversaire avec un nouvel album incluant des reprises des années 1990 du genre « Please don’t go » et « The rhythm of the night ».