Sa biographie

Des Psychedelic aux Stooges

De son vrai nom James Newell Osteberg, Iggy Pop nait le 21 avril 1947, à Muskegon dans le Michigan.

Lycéen, il s’initie à la musique très tôt en formant son premier groupe « Iguanas », en 1964. C’est à cette période qu’il opte pour le surnom « Iggy », alors qu’il n’est encore que batteur.

L’année suivante, Iggy Pop commence ses études à l’Université du Michigan et se joint au groupe de blues « Prime Movers ». Il arrête cependant ses études, dès 1966, et part pour Chicago Après y avoir vu les Doors en concert, Iggy Pop décide de se consacrer exclusivement à la musique.

De retour à Detroit, il forme les « Psychedelic Stooges » avec Ron et Scott Asheton. La formation se produit pour la première fois en live, le soir du 31 octobre 1967. Iggy Pop prend la place de chanteur, alors que Ron Asheton passe à la guitare, et Dave Alexander à la basse.

Tout se passe très vite pour le groupe. Signé à la fin de l’année 1968, les « Stooges » sortent deux albums dont le disque « Fun House », en 1970. Les opus seront accueillis dans l’indifférence, malgré la présence de titres puissants comme « No fun » et « I wanna be your dog ».

La collaboration Bowie et Iggy Pop

Au cours de l’année 1970, la formation se sépare en raison des problèmes de drogues du chanteur. Fan des Stooges et d’Iggy Pop en particulier, David Bowie l’aide alors à sortir un nouvel album « Raw Power », durant l’été 1972. Le groupe se produit dorénavant sous le nom d’ "Iggy&the stooges ".

Après le succès du titre « Search an d de stroy », Iggy Pop connaît une période de trouble. Ce dernier se fait alors hospitaliser et les Stooges remontent sur scène une dernière fois, le 9 février 1974 au Michigan Palace.

Aidé tout au long de son hospitalisation par David Bowie , les deux musiciens s’installent à Berlin et produisent deux albums « The idiot » and « Lust for life ».
A la fin des années 1970, Iggy Pop s’engage dans une carrière solo et enregistre des albums en collaboration avec Glen Matlock des Sex Pistols et Ivan Kral. Les disques sont dans l’ensemble peu appréciés par les critiques musicales.

Retour en studio et apparitions au cinéma

Pendant qu’il n’enregistre pas, le chanteur soigne ses problèmes de drogues.
Et ce n’est seulement qu’en 1985 qu’Iggy Pop retourne en studio, accompagné d’un autre membre des Sex Pistols, Steve Jones.

Il revient également au cinéma, 18 ans après sa première apparition, dans des films comme Sid and Nancy, The color of money, et dans des téléfilms.

Le succès revient en 1986 avec son titre « Real wild child », une reprise de l’artiste Johnny O’Keefe. Iggy Pop se hisse pour la première fois dans les hits parades anglais.
En 1990, il sort son album « Brick by Brick », disque enregistré avec le guitariste de Gun n’ Roses, Slash. Iggy Pop poursuit sur sa lancée et enchaîne trois ans plus tard avec « American Caesar ».

Suite aux albums, « Beat’em up » et « Skull ring », Iggy Pop est remonté sur scène, accompagné de Ron et Scott Acheton, ancien membres des Stooges.  

Au printemps 2009, Iggy Pop revient avec « Préliminaires », un album aux influences jazz.


Les dernières actus de Iggy Pop