Sa biographie

Chanteuse à la voix grave, Imany s’est toujours donné les moyens de faire ce dont elle avait envie. Préférant la musique à une carrière de mannequin, elle a su imposer son univers musical.

Des débuts dans le mannequinat

Née le 5 avril 1979, Nadia Mladjao, dont le père est d’origine comorienne, grandit au sein d’une famille nombreuse. Elle passe ses premières années sur la base militaire d’Istres, où son père est affecté, et y découvre le chant en chorale. Plus tard, sa famille l’inscrit en internat où elle continue à pratiquer le chant. À 17 ans, elle quitte la France pour les États-Unis où elle travaille comme mannequin. Imany enchaîne les contrats tout en continuant à travailler le chant. Sa lassitude du métier de mannequin et la découverte de la chanson "Talkin’bout a Revolution" de Tracy Chapman la poussent à changer de carrière et à se lancer comme chanteuse. Ne trouvant pas de projet lui correspondant aux États-Unis, elle décide de rentrer en France.

Le premier album

En 2008, Imany se produit dans des petites salles à Paris, et rencontre le producteur Malick Ndiaye qui décide de l’aider. Après avoir adopté Imany comme nom de scène, la chanteuse compose ses premiers titres en anglais. Elle enchaîne alors les premières parties comme celle de Ben l’Oncle Soul. Refusant de tomber dans la facilité et la mode du moment, elle insiste pour composer et se produire dans un style qui lui est propre, à savoir un mélange de soul, de musique folk et de blues. À la fin de l’année 2010, sa première production, "Acoustic Sessions", est disponible, et annonce le premier album, qui sort en 2011, "The Shape of A Broken Heart", accompagné du single "You will never know". Ce succès de l’album lui ouvre les portes du cinéma.

Cinéma et engagement

En 2013, Imany se voit proposer l’écriture de la musique du film "Sous les jupes des filles" par sa réalisatrice, Audrey Dana. Les titres de cette bande originale vont connaître un grand succès. La chanson "Don’t Be So Shy" se verra remixée pour une sortie mondiale, et le morceau "The Good the Bad & the Crazy" servira de générique pour une émission de télévision. Imany donne naissance à son fils Isaiah en novembre 2015, et un an après, elle sort un nouvel EP, "There Were Tears", ainsi qu’un second album "The Wrong Kind of War", porté par le single "Silver Lining". En parallèle, la chanteuse décide d’utiliser sa notoriété pour s’engager au sein d’ENDOmind, une association qui lutte pour sensibiliser et récolter des fonds contre l’endométriose. Pour soutenir cette cause, elle organise un concert le 23 mars 2015 aux côtés d’artistes comme Kery James, Pauline Croze ou Faada Freddy.

Ses vidéos

Ses photos