Biographie Iron and Wine

Samuel Beam Né(e) le 26 juillet 1974 (42 ans)

Sa biographie

Débuts

Iron & Wine est le nom de scène de l'artiste chanteur et compositeur Samuel Beam. Né en 1974 en Caroline du Sud, plus précisément dans la vil le de Columbia, Le jeune Samuel Beam grandit dans une famille modeste.

Peu passionné par les études, il atteint cependant le lycée tout en étant bercé par la musique country que son grand-père lui fait écouter lorsque le jeune homme passe ses vacances à la campagne.

Pour se payer des études artistiques, il accumule les petits boulots, de livreur à serveur dans les restaurants de la ville. Il passe ses années universitaires à Richmond en Virginie, où il se découvre une passion dévorante pour l'art dramatique.

Décrochant son diplô me de fin d'études cinématographiques, il devient enseignant au sein du Miami International University of Art & Design et à l'University of Miami.

Malgré une carrière brillante de professeur, Samuel Beam reste fortement attiré par la musique. Il investit une grande partie de ses moyens dans l'acquisition d'un studio d'enregistrement personnel qu'il installe chez lui.


Sub Pop Records

Samuel Beam réunit plus d'une vingtaine de titres sur des disques et les envoie un peu partout dans les maisons de production. Ces morceaux sont des créations personnelles, de l'arrangement musical à l'interprétation.

De longs mois passent et vers la fin 2001, le directeur de la maison de disque Sub Pop Records, Jonathan Poneman lui donne sa chance. Son nouveau manager sent un réel potentiel dans ses titres et décide de faire sortir l'intégralité des morceaux sur deux albums.

Samuel Beam n'est cependant pas d'accord et le duo décide de sélectionner une dizaine de morceaux pour composer le premier opus. Samuel Beam adopte le pseudony me de Iron & Wine et signe pour un premier album, « The creek drank the cradle » en 2002.

L'album est un succès immédiat. Iron & Wine est sur toutes les lèvres et les fans deviennent vite très nombreux. Les critiques saluent Iron & Wine d'autant plus que la dizaine de titres initialement sélectionnés n'ont pas été rectifiés, mais demeurent de la production personnel le de l'artiste.

Iron & Wine récidive un an plus tard avec une compilation intitulée « The sea & the rhythm » en 2003. Cet oeuvre présente également des titres-maquettes de Samuel Beam et rencontre un beau succès.

Iron & Wine se lance dans une tournée qui passera dans les plus grandes salles des États-unis. Encouragé par ces succès, l'artiste décide de sortir un second album.


Une carrière lancée

« Our endless numbered days » sort en 2004. Cet album marque un tournant positif dans la carrière de Iron & Wine. Il s'agit de son premier opus enregistré en studio. Le succès est aussi fulgurant que lors de la sortie de « The creek drank the cradle ».

Le sty le de Iron & Wine est plus marqué avec des accords de guitare acoustique qui s'allient au banjo ou à la guitare électrique. Produit à Chicago par Brian Deck, l'album reste l'un des meilleurs de l'artiste.

Cette même année, Iron & Wine est invité à collaborer sur la composition de la bande annonce du film « In good company ». L'artiste accepte et sa chanson « The trapeze swinger » se démarque très vite des autres morceaux présents sur la bande sonore du film.

Un troisième opus marquera définitivement Iron & Wine comme l'un des plus grands groupes de rock. Après deux années en tournée à travers les États-unis, l'Australie ou l'Angleterre, Iron & Wine se relance dans la composition et produit en 2009 un nouvel album composé de reprises de ses propres morceaux et de titres inédits.

« Around the well » est chaleureusement accueilli par les admirateurs de la star. La même année Iron & Wine aligne les dates de concerts et décide de lancer une compilation de titres en live.

Baptisé « Norfolk », cet album live enregistre les meilleures ventes du nom Iron & Wine auprès des charts.