Sa biographie

Des premières leçons de piano à « Casticais »

Ive Mendes passe son enfance dans sa ville nata le de Ceres, entre Brazilia et Goiânia où elle grandit avec la passion pour les chevaux et la musique. Elevée dans une famille protestante, elle commence à chanter dans une église de sa ville dès son jeune âge.

Puis, suivant la tradition familia le de son père, elle s'initie au piano à l'ombre de ses neuf ans. Juste quelques années après ses premières leçons, la jeune fille alors âgée de seize ans commence à donner ses premiers cours.

Plus tard, après ses études musicales à l'université de Goiânia, elle devient professeur de musique et d'art scénique dans différents instituts et établissements scolaires de sa région. Au bout de sept années d'enseignement, la future chanteuse décide de revenir dans son foyer paternel où elle développe ses ambitions musicales.

Elle commence alors à se produire dans les cafés-théâtres de Goiânia et de ses environs. Par la suite, elle écrit ses premiers morceaux dont « Casticais », une pièce inspirée de son histoire d'amour avec un hom me de sa ville natale.

C'est avec cette chanson phare que l'artiste se présente au Festival de la musique pop de Goiânia où elle se fait découvrir par le grand public. Très apprécié, ce premier morceau à succès figure dans le CD du festival et la chanteuse est qualifiée de révélation de l'année.


Contact avec Robin Millar après « Hanime »

Repérée par un producteur de Ri o de Janeiro, Ive Mendes se lance dans l'enregistrement de ses premières pièces dans les studios de Ri o de Janeiro et Sao Paulo. Ses chansons tomberont entre les mains d'un producteur d'une série télévisée brésilienne intitulée « Corpo dourado ».

Impressionné par son talent, ce dernier l'invite à participer à la bande originale du feuilleton en question à travers le morceau « Hanime », fruit de sa collaboration avec Fernando Morello. Grand coup d'éclat, la chanson interprétée en portugais et en différentes langues et produite par Fernando Morello lui-même avec Carlos Trilha, a été publiée dans sa version single sur le label BMG.

La carrière de la chanteuse est alors lancée pour de bon. Vers la fin des années 1990, Ive Mendes profondément touchée par la disparition de son père et aspirant à une carrière internationale s'embarque pour le Royaume-Uni.

Fascinée par le cosmopolitisme londonien, elle s'installe dans la capitale britannique en 1999. C'est dans une boutique de Camden Town où elle a travaillé comme vendeuse que la Brésilienne obtient le numér o de téléphone de l'illustre Robin Millar.

Sans attendre une seconde, elle laisse un message sur le répondeur de ce producteur de Sade , des Fine Young Cannibals, Everything But The Girl et d'autres grands noms de la scène musicale internationale.


« Ive Mendes », l'opus à succès

Charmée par la voix d'Ive Mendes, Robin Millar la rappelle immédiatement et lui demande de travailler avec lui. Aussi après son retour au Brésil suite au décès de sa mère et son petit frère, la chanteuse revient à Londres pour commencer ses premiers enregistrements sous la coupe de ce grand producteur.

En peu de temps, elle publie son opus éponyme « Ive Mendes » signé sur le label britannique Mr Bongo. La majeure partie des pièces de cet opus ont été écrites et composées par la star elle-même. Le reste est le fruit de sa collaboration avec les autres artistes.

En l'occurrence, la chanson « Nao vou fugir » a été écrite par la diva mais composée avec Fred Ala tandis que le morceau « Afternoon » a été écrit en compagnie d'Andre Ervilha et composé par Ive Mendes elle-même.

Sinon, la chanteuse fait une reprise de la chanson de Peter Cetera du groupe Chicago « If you leave me now » qu'elle interprète en utilisant quelques phrases en portugais.

Gros succès, cet opus dédié à ses amis et famille du Brésil et fusionnant le jazz, la soul, la pop et la bossa est accueilli chaleureusement dans les quatre coins de la planète. Faisant sensation en Asie comme en Europe , l'album arrive dans le Top 10 des charts dans différents pays.