Biographie Jamie Cullum

Jamie Cullum Né(e) le 20 août 1979 (37 ans)

Sa biographie

Un amour et un talent innés

Jamie Cullum voit le jour en 1979 en Angleterre. Né dans une famille d'artistes-musiciens, il grandit entouré de partitions et d'oeuvres des grands maîtres de la musique classique. Passionné très tôt par la chanson, il commence son initiation très jeune avec l'apprentissage de la guitare puis du piano.

C'est au fil de ces années que le jeune Jamie Cullum se décide à devenir musicien et chanteur. Il se lance dans la composition de ses propres chansons et débute une carrière comme animateur dans des petits clubs de jazz.

Le public se familiarise avec ce jeune talent et il sera même amené à se produire en France, dans des petites salles parisiennes en tant qu'amateur. Une petite maison de disque le repère et lui fait signer un premier album en 1998 intitulé « Heard it all before ».

Le succès n'est pas celui escompté et le jeune homme décide de se contenter de se produire aussi régulièrement que possible dans des clubs dans l'attente d'une meilleure occasion. Celle-ci se présente avec un second opus en 2002 qui sera le début d'une carrière professionnelle reconnue.

« Pointless nostalgic » attire l'attention sur ce jeune homme qui s'entête à faire du jazz quand les jeunes de sa génération se tournent tous vers la pop. Les critiques commencent à s'intéresser à Jamie Cullum qui est repéré en 2003 par la maison de disques Verve.


« Twentysomething », le dé but de la consécration

Le directeur de la maison de disque fait signer le jeune homme et décide de lui apprendre comment gérer son talent. Jamie Cullum se penche sur ces conseils et la révélation se produira sur son troisième album qui sera un véritable phénomène pour le monde.

« Twentysomething » sort en 2004 et élimine toute concurrence. Les influences allant de Jimi Hendrix à Cole Porter se ressentent fortement, mais le tout est si jazzy que le public adore. C'est une réconciliation mondiale avec le jazz.

Jamie Cullum devient en l'espace de quelques semaines une idole. De grands tubes marquent le public comme la reprise du titre « I could have danced all night », initialement interprété dans la comédie musicale « My fair lady ».

Les critiques sont enthousiasmés par son talent et le consacre comme l'un des meilleurs espoirs artistiques de sa génération. Par la suite, Jamie Cullum regroupe ses plus grands succès live sur un best-of en début 2005 et en fait un nouveau phénomène.

Ce best-of n'est cependant qu'un signe annonciateur d'une nouvelle consécration dans le courant de la même année.


« Catching tales » et autres succès

« Catching tales » est un nouveau succès international. Cet opus est composé de titres allant du jazz/soul caractéristique de Jamie Cullum à des sons plus pop et plus rythmés. De grands titres illustrent l'album comme « I'm glad there is you », « Catching the sun » ou encore « Photograph ».

Jamie Cullum fait salle comb le de s États-unis à la France en passant par l'Italie ou le Japon. L'artiste décide de réunir les plus grands moments de ces tournées sur un nouveau best-of live avec « Live at Ronnie Scott's » en 2006.

Son style est devenu une référence pour tous les amateurs de jazz et Jamie Cullum devient le précurseur d'une génération de jeunes talents montants. Imité mais jamais égalé, le musicien-compositeur et interprète signe un sixième opus en 2007.

« In the mind of Jamie Cullum » paraît sous le label K7 et remporte autant de succès que les précédents albums. Cet opus est composé de reprises de grands classiques et de certains titres inédits comme « Acid eiffel » ou encore « Nobu ».

Après les dates et concerts de promotion de cet opus, Jamie Cullum se donne quelques mois de repos et ce n'est que deux années plus tard que les admirateurs verront paraître un nouvel album.

En 2009 « The pursuit » sort, produit par la maison de disque Decca. Plus mature que les précédents opus, le disque est caractérisé par la recherche d'un son plus pur, plus authentique.

Jamie Cullum garde néanmoins son style tout en redéfinissant les lignes de ses arrangements jazz-pop-rock.


Ses vidéos