Biographie Jean Schultheis

Jean Schultheis Né(e) le 27 octobre 1943 (73 ans)

Sa biographie

« Spectacles »

Si Jean Schultheis a fait un tabac en 1981 avec la Chanson « Confidence pour confidence », la carrière de l'artiste remonte à quelques années auparavant.

Ainsi, en 1981, il débute en tant que compositeur avec les titres tels « Les blés », « Plus rien ne bouge » ou encore « Le pensionnaire » pour le compte du groupe Trust.

En 1974 Jean Schultheis commence en tant que musicien de grosses pointures de la musique française. Il accompagne en ce sens Michel Jonasz ou encore Maxime Leforestier à la batterie ainsi qu'au piano, ses instruments de prédilection.

Quatre ans plus tard, le musicien s'invente en tant que chanteur et sort la Chanson « Quand je chante en yaourt » dont la pochette du disque le représente déjà avec sa coupe afro qui fait également sa réputation.

Après « Quand je chante en yaourt », Jean Schultheis sort « A la cigogne amoureuse » et « Romance en Fa dièse ».

Dans la foulée, son premier album arrive dans les bacs, intitulé « Spectacles ». Avec des textes assez sombres qui font la personnalité du chanteur, ce premier opus ne fait pas encore l'unanimité chez les mélomanes.


Musicien, auteur, compositeur et interprète

À la rentrée 1980, une nouvelle émission débarque sur le petit écran avec « Dimanche Martin » animée par Jacques Martin.

Jean Schultheis fait partie de l'orchestre dirigée par Raymond Lefèvre qui assure la musique de l'émission.

En 1981, le chanteur revient sur le devant de la scène avec la Chanson « Confidence pour confidence ». La Chanson devient vite incontournable et devient numéro un du top 50.

Par ailleurs, le texte est construit d'une façon particulière telle que le dernier mot du vers précédent est repris au début du vers suivant.

Après le succès considérable entraîné par « Confidence pour confidence », Jean Schultheis sort son deuxième album « Abracadabra » suivi la même année par « Grandir ». De nouveaux titres tels « Je te cherche sans me trouver », « Bébé bop » ou encore « Je largue tout » sortent en singles mais n'arrivent pas à égaler le succès de « Confidence pour confidence ».

Parallèlement à sa carrière de chanteur, Jean Schultheis est également auteur-compositeur et a produit le premier album de Julie Pietri « Julie » avec la collaboration de Jean-Marie Moreau.

Il a ensuite produit certains titres de Philippe Cataldo notamment « Les Divas du dancing » sorti en 1986.


Artiste sollicité

Dans la liste de ses collaborations, on peut également compter la chanteuse corse Patrizia Poli.

Jean Schlutheis compose aussi pour la télévision, notamment dans les génériques d'émissions télévisées. On lui doit notamment la Chanson « Pour être un coco boy » de l'émission « Cocoboy » ainsi que « La playmate » inspirée du titre « Bébé bop ».

En 1984, le quatrième album « Portrait robot » arrive dans les bacs, dont est extrait la Chanson « Tequila bar ».

En 1987, le single « Va te faire voir » est un autre succès de Jean Schultheis. Il faut ensuite attendre l'année 1991 avant que Jean Schultheis ne sorte son cinquième et dernier album « J'ai pris mon temps ».

Après une carrière sous les projecteurs, Jean Schultheis reste dans le monde de la musique en collaborant avec divers artistes.

Ainsi, on peut retrouver Jean Schultheis en tant que pianiste aux cotés de Michel Sardou, Michel Berger, Alain Manaranche, Johnny Hallyday, Serge Lama ou encore Julien Clerc .

En 2003, Jean Schultheis devient professeur de musique dans l'émission « Star Academy », où il succède à Clara Ponty. Par ailleurs, son fils Olivier Schultheis est également musicien et compose pour plusieurs artistes de la nouvelle génération de la Chanson française.

Dernièrement, en 2007, Jean Schultheis a posé sa candidature aux élections législatives sous les couleurs de Génération Ecologie dans la première circonscription du Var.