Biographie Jocelyn Brown

Jocelyn Lorette Brown Né(e) le 25 novembre 1950 (66 ans)

Sa biographie

Enfance et dé but de carrière

Jocelyn Lorette Brown voit le jour le 25 novembre 1950 aux États-unis. Sa famille est composée de nombreux musiciens et chanteurs aguerris comme une tante très connue dans le monde du jazz, Barbara Roy.

Très tôt, elle participe aux cours de chant donnés par l'église du quartier et devient l'une des plus belles voix de la chorale. Elle débute sa carrière professionnelle en accompagnant de nombreux groupes disco en spectacles.

On la retrouve ainsi en tant que choriste pour Machine ou encore Disco Tex & Sex-o-lettes. Elle enregistre même certains titres en studios avec eux comme « It's a girl affair ». Sa carrière professionnelle débute réellement en 1979 avec sa collaboration avec le groupe Inner Life.

Ils sortiront des compilations disco-dance, un genre musical qui commençait à faire parler de lui. Ses singles sont bien accueillis par le public, notamment « Moment of my life », « I like it like that » ou « Ain't no mountain high enough ».

Son nom commençant à percer dans le monde musical, de grands chanteurs comme Luther Vandross lui demandent de l'accompagner sur des singles. Jocelyn Brown se retrouve d'ailleurs sur de nombreux titres de la star pour son album « Cotillion ».

Luther Vandross se chargera de lui faire une véritable publicité auprès des plus influents producteurs en vogue.


Les années 80 et une carrière fructueuse

Le succès l'attendra en 1982 avec la collaboration Jocelyn Brown et Cerrone , Dj-producteur à la notoriété montante de l'époque. Le titre qu'il lui fait enregistrer s'intitule « You are the one » et devient rapidement un tube.

Le groupe Change lui propose alors de participer en tant que choriste à certains de leurs spectacles. Bien décidée à mettre toutes les chances de son côté, Jocelyn Brown trouve le moyen de sortir un single solo en 1984.

« Somebody else's guy » fait un carton et les critiques s'intéressent enfin à cette surdouée de funk et soul. À partir de ce single, le public la verra un peu partout, participant activement à des titres de nombreux artistes.

Elle collaborera avec George Benson sur « Give me the night », avec Chic sur « Soup for one » ou encore avec Bernard Edwards sur des morceaux de l'album « Glad to know you ». Cette époque de sa carrière est notamment illustrée par le succès rencontré par le single « Always there » du groupe Incognito pour qui, elle assure la majeur partie des choeurs.

On la retrouvera également comme choriste pour Janis Joplin le temps d'une tournée de la star.


Les années 90

Le nom de Jocelyn Brown devient une référence en matière de professionnalisme et de compétence lorsqu'il s'agit de trouver une choriste de qualité. Parmi les artistes qui ont travaillé avec elle dès les années 90 on retrou ve de s grands noms comme Michael Bolton , Mick Jagger ou encore Tom Jones .

Sa voix a été utilisé plusieurs fois et se reconnaît sur de nombreux singles à succès comme « Yeeeeaaaah! » tiré de l'album « Instinct » du groupe Moby , sur « Go » ou encore « Love's gonna get you » repris plusieurs fois par Bizarre Inc ou Dj Pierre.

Les années 90 étant une période phare pour ce type de musique, Jocelyn Brown revoit son répertoire et le réactualise avec des collaborations fructueuses comme avec Dj Bobo sur l'opus « World in motion ». Le public la revoit ensuite avec un travail d'équipe régulier avec Masters at Work dont le single « Can't stop the rhythm », un énorme tube de 1993.

Le duo Jocelyn Brown-Masters at Work remporte d'autres succès planétaires comme « Just kiss » ou encore « Right said Fred don't talk ». Si la majeur partie de sa carrière est constituée de duos ou de postes de choriste, Jocelyn Brown parvient à sortir deux opus qui se vendront très bien, « Jocelyn's classic R&B mastercuts » suivi par « Jocelyn's classic mastercuts reggae ».

Elle a depuis créé son propre label Its All Good Music qui produit de nombreux jeunes talents.