Joyce Jonathan : « Je me sens en harmonie avec cet album »

A l’occasion du dernier Concert Pop Love de Chérie FM, Joyce Jonathan revient sur la sortie de son dernier album, sa tournée et ses vacances. Rencontre.

Il y a cinq mois elle dévoilait son 3eme et dernier album « Une Place pour moi ». La sienne, se trouve sur scène car Joyce Jonathan enchaîne les concerts en ce début d’été. « Je reviens d’une tournée en Asie, explique-t-elle. Et j’y retournerai en mai. Ce sont des projets hyper excitants car j’adore aller là-bas ! » En attendant, de s’envoler de nouveaux vers la Chine, la chanteuse donnera plusieurs concerts à l’automne dont notamment, une date à Paris, le 6 octobre prochain au Théatre Comedia.

Son dernier titre « Les Filles d’aujourd’hui » est un duo avec Vianney. Une chanson qui parle « des gens qui ne s’engagent pas vraiment, qui consomment plein d’histoires sans jamais les vivre ». Ce morceau, elle l’a griffonné il y a un an et demi, en une journée, comme tous ses textes. « Quand je compose une chanson, je l’écris vraiment le jour même, explique l’artiste. C’est que ça vient d’une impulsion »

Joyce Jonathan : « Je me sens en harmonie avec cet album »
« J’aime beaucoup les chansons de Vianney »

Mais pour « Les Filles d’aujourd’hui », elle n’était pas convaincue. Un petit couplet écrit et la suite ne la satisfait pas. « J’aime beaucoup les chansons de Vianney et on a décidé de se rencontrer », se rappelle la jeune femme. L’interprète de « Pas Là » va poursuivre et développer la chanson de Joyce pour accoucher de ce sublime duo.

A l’image de cette chanson, c’est de tout son album dont la chanteuse est fière. Pour une raison essentielle pour elle : « Je me sens en harmonie avec cet album, avoue-t-elle. Je me sens connectée avec les thèmes, avec ce que je chante. Là je vais faire vivre cet album »

Et cela passe donc par la tournée de la rentrée et celle d’Asie en 2017. Un programme chargé. Mais la belle parviendra quand même à prendre des vacances. « Je pense que je vais aller aux Etats-Unis en août, sourit-elle. D’ailleurs il faut que je prenne mon billet. » Nous attendrons son retour avec impatience.

Joyce Jonathan - Les dernières actus