Sa biographie

Les membres du groupe

Le groupe Kaoma est constitué par d'anciens membres du groupe sénégalais Touré Kunda. À la basse, il y a Chico qui est originaire de la Martinique. À la guitare, l'on retrouve Jacky qui est originaire de la Guadeloupe. Jean-Claude, le Toulousain est au clavier et Michel est à la batterie et aux percussions.

Au poste de choriste, l'on retrouve Fania Niang, une jeune fille d'origine sénégalaise, vivant à l'époque à Paris et ayant précédemment exercé le métier de mannequin. Fania Niang avait antérieurement posé pour Jean-Paul Goude, un grand nom de la publicité en France.

La chanteuse vedette de Kaoma est Loalwa Braz, une chanteuse originaire du Brésil qui avait déjà une belle carrière solo avant d'intégrer Kaoma. Au micro, il y a également Monica qui était auparavant baignée dans le monde de la mode.

Elle aurait été styliste avant de se lancer dans l'univers de la musique.


La lambada

La lambada a débarqué en force dans l'Hexagone en 1989 sur l'initiati ve de producteurs français. Olivier Dorsac a fait partie de l'équipe qui a eu l'idée d'importer la lambada en France. Après un séjour au Brésil, les producteurs en question ont été séduits par le rythme entêtant de la lambada.

Pour information, la lambada est un style musical né au Brésil qui a rapidement été associé à une danse se pratiquant en couple et portant également l'appellation « lambada ». Signifiant littéralement « coup de fouet », elle associe plusieurs rythmes dont le reggae, le merengue, le carimbo et la salsa.

En dansant la lambada, les deux partenaires se retrouvent collés l'un contre l'autre. Dès les premières notes de musique, chacun commence à onduler tout son corps en se calquant sur la cadence de la lambada.

La sortie du tout premier single du groupe Kaoma titré « La lambada » allait à l'encontre des droits d'auteur. À l'époque, un autre groupe bolivien avait en effet, déjà sorti un titre intitulé « Llorando se fue ».


Les tubes de Kaoma

Le plus grand tube de Kaoma est sans aucun doute « La lambada ». Au cours de l'été 1989, toutes les chaînes de télévision diffusent le vidéo clip de la chanson et tout le monde souhaite apprendre cette danse si sexy et si expressive.

L'on comprend aisément que le titre soit devenu « le » tube de l'été. D'autre part, la chanson compte parmi les meilleures ventes de singles de tous les temps avec plus de 1 735 000 exemplaires écoulés.

Le groupe Kaoma proposera d'autres titres au public. Il sortira notamment « Tago mago » ainsi que « Dançando la lambada ». Le groupe reprendra également la chanson « Another star » de Stevie Wonder dans une version portugaise, mais le titre ne recevra qu'un accueil mitigé.

Plus tard, Salomé de Bahia reprendra cette même chanson et rencontrera nettement de succès.

En marge de Kaoma, les deux adolescents que l'on voit danser dans le clip de « La lambada » en l'occurrence Chico et Roberta ont eux aussi enregistré un disque intitulé « Frente a frente ». Celui-ci, sorti en 45 tours, a fait parler de lui.

Lorsque le groupe Kaoma est dissout, la chanteuse Loalwa Braz poursuit une carrière en solo. Elle sortira notamment un album intitulé « Recomeçar » en 2003. Quatre ans plus tard, elle travaillera sur « Queridas Alas » avec SheeHad.

Faisant son come-back, Kaoma est aujourd'hui constitué des compositeurs et musiciens Chyco Dru et Jacky Arconte, la chanteuse Brésilienne Etna Brazyl, la danseuse Dyami et de l'artiste aux multiples talents Alan Hoy.