Sa biographie

Débuts

Découverte dans un club de musique jazz-latino par un producteur de la maison de disques PMB Music en 2005, Karen Souza signe immédiatement un premier single intitulé « Wild horse ». Le titre est édité sur une compilation qui rencontrera un beau succès « FTV-uomo ».

La même année, elle participa à la conception de « Jazz and 80's », une nouvelle compilation de PMB Music et signera un second single, « Do you really want to hurt me ».

Le nom de Karen Souza commence à se faire connaître car ses singles se démarquent du lot grâce à ses interprétations exceptionnelles. L'artiste participe à des événements de jazz avant de sortir en 2006 une reprise de « Wild horse » sur une compilation électro-jazz du même label, « Bossa n' stones-the electro-bossa songbook of the Rolling Stones ».

La maison de disques Chet Records entre alors en contact avec elle pour lui demander de contribuer à « Jazz and 90's » second volet de la compilation qui l'a fait connaître. Elle accepte et signe « Creep ».


« Creep » et la consécration

Le single « Creep » extrait de « Jazz and 90's » marque un tournant pour la carrière de Karen Souza. La compilation qui réunit les reprises de grands tubes est un succès immense.

« Creep » se démarque de même que « Personal Jesus », un autre sing le de la chanteuse. Les critiques du genre saluent alors le talent de la jeune femme qui passe du statut d'inconnue à star de jazz-bossa en l'espace de quelques semaines. Son nom devient alors une référence dans le milieu des amateurs de ce type de musique.

Karen Souza réitère le phénomène avec « Do you really want to hurt me » en version bossa nova chez Do It Yourself Strategic Marketing. Cette reprise de son propre titre électr o de 2005 sera en effet accueillie avec tous les honneurs.


« Every breath you take »

Karen Souza retrouve PMB Music en 2007 avec la version jazz de « Every breath you take ». A la sortie de l’opus, le public ne manque pas de s’enthousiasmer par cette reprise tirée de l'album « Jazz and 80's-Part two ».

L'artiste rencontre alors un producteur de Warner Music qui lui proposera d'enregistrer une nouvelle version plus actuel le de son titre « Personal Jesus » sorti en 2006. Le morceau paraît sur la compilation « Mountain De Luxe » et attire à nouveau l'attention de tous.

L'on concède alors à Karen Souza un talent inépuisable et en perpétuelle évolution. La chanteuse consacre alors la majeure partie de son temps à des spectacles et des concerts privés qui font salle comble à chaque fois.

Elle sort en 2009 une nouvelle version plus jazz de son morceau « Do you really want to hurt me » sur le disque « Prive: the lounge anthology ».