Biographie Lenny Kravitz

Leonard Albert Kravitz Né(e) le 25 mai 1964 (52 ans)

Sa biographie

Les premiers cours de chant

Leonard Albert Kravitz est né le 26 Mai 1964 d'une mère actrice et d'un père producteur à la télévision. Marqué dès son enfance par les prestations scéniques de James Brown ou encore des Jackson 5, c'est à l'âge de 10 ans qu'il va plonger tête baissée dans la musique. La famille vient de déménager à Los Angeles, et c'est là qu'il commence à chanter dans une chorale réputée.


Une intense passion

Le jeune passionné ne s'arrête pas là, et apprend à jouer de la guitare, de la basse mais aussi du piano et de la batterie. En toute logique, il entame dès 1978 des études musicales, en intégrant  le prestigieux « Beverly Hills High School » music program. C'est là qu'il se lie avec une autre futur vedette, Slash, qui deviendra par la suite le guitariste lead de Guns and Roses.

Pas très enclin à suivre les cours, Lenny préfère jouer de la guitare. C'est en 79 qu'il découvre un certain Prince , une véritable révélation pour l'adolescent. Soutenu financièrement par son père, Lenny Kravitz quitte l'école pour entamer sa carrière. Sa musique n'intéresse pas les maisons de disques car elle ne correspond pas aux standards de la musique noire de l'époque.


Une année bénéfique

En 85, ses parents divorcent. Lui de son côté rencontre celle qui deviendra sa femme deux ans plus tard, Lisa Bonnet. A cette époque, évoluant dans un style proche de la new-wave et sous le nom de « Romeo Blue », il enregistre ses premières maquettes à l'aide de l'ingénieur du son Henri Hirsh, qui démarche pour lui les maisons de disques.

En 1987, Lenny fait une brève apparition dans un épisode du « Cosby Show », où joue sa compagne. On le voit imiter Jimi Hendrix . C'est cette même année que le musicien se marie avec Lisa.
En 1988, Lenny Kravitz signe enfin son premier contrat discographique, abandonnant le nom de « Romeo Blue ». Une année bénie puisqu'il devient également le père d'une petite Zoé.


Des albums pour Lenny Kravitz

1989 : Premier album « Let love rule ». Le public et la critique s'enthousiasment pour ce multi-instrumentiste et ses compos rétro, entre soul et rock. Un succès immédiat qui le fait rapidement travailler pour Madonna pour laquelle il compose « Justify my love ».

Les rumeurs de liaisons entre la Madonne et Lenny Kravitz se solderont par la séparation de ce dernier avec Lisa Bonnet. En 1991, Lenny Kravitz propose son 2ème album « Mama said ». Le succès est encore plus fort, notamment au travers des singles « Always on the run » (qui comprend un solo acéré signé par son copain Slash), « It ain't over till it's over » ou encore « Stand by my woman ».

C'est à cette époque que le musicien rencontre Vanessa Paradis , pour laquelle il écrit et compose un album en 1992.


Le succès mondial

En 1993 sort « Are you gonna go my way », son troisième album solo. Le single du même nom,  dont le rythme endiablé est assuré par l'excellente batteuse Cindy Blackman est un immense succès mondial. Pochette désignée par Jean Baptiste Mondino, présence de Mick Jagger et d' Aerosmith ...

Lenny Kravitz est devenu une star majeure ! Il faudra attendre 1995 pour un nouvel album studio, « Circus ». Sombre voire noir, ce 4ème opus est notamment  influencé par la maladie qui touche sa mère.  On y perçoit aussi un artiste éreinté par les tournées, et dont le statut de superstar n'est pas toujours aisé à porter. La mère de sa fille Zoé le quitte en fin d'année.

Après plus de deux ans de réflexion,Lenny Kravitz décide d'expérimenter une nouvelle identité musicale, avec le recours à des sons électro. L'ingénieur du son Terry Manning est à ses côtés pour l'élaboration de « 5 », qui sortira en mai 98.

L'amour et la religion sont des thèmes très présents. Ce nouveau pari musical lui fait atteindre à nouveau les sommets des charts, notamment grâce au single « Fly away» . C'est d'ailleurs « Fly away » qui lui offrira son premier Grammy Awards (meilleur performance vocale rock masculine ).


Un nouvelle récompense

En 2000 sort son premier Best-Of,  qui sera un record de vente. Cette sortie est accompagnée des singles « Again » et « American Woman ». Ce dernier lui permet d'obtenir un 2ème grammy awards (meilleur chanteur rock)... Lenny Kravitz en raflera par la suite deux autres (pour les singles « Again » du greatest hits et « Dig in ») un record pour un artiste américain dans cette catégorie ! Son nouvel opus sobrement intitulé « Lenny » sort en octobre 2001, qui lui permet de renforcer sa popularité aux USA.


Le retour de l'artiste

Après une pause, Lenny Kravitz propose en 2004 « Baptism », un nouvel album qui connaît un succès plutôt mitigé, avec tout de même deux singles « Lady » et « Calling all angels ». En mars 2005, la « bête de scène » joue devant pas moins de 500 000 personnes lors d'un concert gratuit donné sur la plage de Copacab Ana au Brésil !

Février 2008 :  Le 8ème album studio de Lenny Kravitz arrive dans les bacs, avec un titre au parfum « hippie » : « It Is time for a love revolution ». Les 14 titres ont été enregistrés entre New York, MIAMi, Paris, les Bahamas et le Brésil, avec un son plus brut, dans la lignée de « Let love rule ». Le premier single est une ballade, « I'll be waiting ».

Pour autant, les guitares rock ne sont pas délaissées avec des titres comme « Luv luv luv ».

Cette même année, Lenny Kravitz devient acteur. Il interprète un infirmier dans le film multi-récompensé « Precious ».



« Black and white America »

Si le cinéma le tente de plus en plus, Lenny Kravitz ne délaisse pas pour autant la musique. Il sort « Black and white America » pendant l'été 2011. L'album a été enregistré entre les Bahamas et Paris.

La même année, Lenny Kravitz sera fait chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres à Paris.


Le cinéma, sa seconde passion

Ravi par sa première expérience dans « Precious », Lenny Kravitz souhaite continuer dans le cinéma. En 2012, il décroche le rôle du styliste Katniss Everdeen dans le blockbuster « Hunger Games », adapté des romans de Suzanne Collins.

En 2013, il est de retour sur les écrans dans le film « The Butler » de Lee Daniels.
Le long-métrage raconte la vie du majordome de la Maison Blanche qui a vu défiler pas moins de huit présidents différents entre 1950 et 1980. La même année, Lenny Kravitz reprend son rôle de styliste dans le deuxième volet d'Hunger Games.

2014 marque le retour de Lenny Kravitz sur le devant de la scène musicale. Au début de l'été, le chanteur dévoile "The Chamber", premier extrait de son dixième et très attendu album studio. Intitulé "Strut", ce nouvel opus sortira le 22 septembre. Il annonce également une tournée dont le lancement se fera le 22 octobre à Moscou. 14 000 exemplaires de l'album se sont vendus les premières semaines suivant sa sortie.


Les dernières actus de Lenny Kravitz

Ses photos