Lily Allen : top 5 de ses clips les plus pop

Du plus coloré au plus alternatif, du plus drôle au plus recherché, zoom sur les cinq clips les plus déjantés de la chanteuse britannique Lily Allen !

Lily Allen © Getty
« LDN » (2008)

Lily Allen sort le clip du titre « LDN » en 2008. Présent sur le premier album de la jeune Britannique, le morceau « Alright, Still », sorti deux ans plus tôt en 2006, est en quelque sorte une déclaration d’amour à la ville où est née la chanteuse : Londres. Le clip, qui jouit de couleurs vives comme le rouge de la robe que porte la chanteuse, suit Lily Allen qui déambule dans les rues de Londres peintes, pour l’occasion, en technicolor.

« Alfie » (2008)

Lily Allen présente le morceau « Alfie » à la suite de « LDN ». Le titre est lui aussi présent sur le tout premier opus de la chanteuse. Cette fois-ci, Lily Allen opte pour un décor vintage ultra-coloré. Dans ce clip qui met en scène un bonhomme en peluche, en référence à son frère Alfie (http://www.cheriefm.fr/artistes/lily-allen/actualites/5-choses-que-vous-ne-savez-pas-sur-lily-allen-311616), les références à la pop culture sont nombreuses. On y croise par exemple Barbie ou encore deux petits oiseaux qui ne sont pas sans rappeler ceux de « Cendrillon » version Disney.

« Fuck You » (2009)

Lily Allen avait initialement écrit cette chanson incontournable contre un parti d’extrême droite britannique. Finalement, c’est à George W. Bush qu’elle sera destinée. Dès sa sortie, le clip fait un vrai carton. Il faut dire que Lily Allen innove en déformant les gens et les choses qui l’entourent sur son passage. Grandes jambes, visages XXL, voitures ratatinées… N’en faisant qu’à sa tête, Lily Allen prend un malin plaisir à distordre Paris, où le clip a été tourné, et ses habitants.
« Alfie » (2008)

Lily Allen présente le morceau « Alfie » à la suite de « LDN ». Le titre est lui aussi présent sur le tout premier opus de la chanteuse. Cette fois-ci, Lily Allen opte pour un décor vintage ultra-coloré. Dans ce clip qui met en scène un bonhomme en peluche, en référence à son frère Alfie, les références à la pop culture sont nombreuses. On y croise par exemple Barbie ou encore deux petits oiseaux qui ne sont pas sans rappeler ceux de « Cendrillon » version Disney.
« Fuck You » (2009)

Lily Allen avait initialement écritcette chanson incontournablecontre un parti d’extrême droite britannique. Finalement, c’est à George W. Bush qu’elle sera destinée. Dès sa sortie, le clip fait un vrai carton. Il faut dire que Lily Allen innove en déformant les gens et les choses qui l’entourent sur son passage. Grandes jambes, visages XXL, voitures ratatinées… N’en faisant qu’à sa tête, Lily Allen prend un malin plaisir à distordre Paris, où le clip a été tourné, et ses habitants.
« Air Balloon » (2014)

Lily Allen sort l’album« Sheezus »en 2014. Pour la chanteuse electro-pop, il s’agit de son troisième album studio. Dessus, elle propose le titre loufoque « Air Balloon », dont le clip complètement déjanté a été tourné en pleine nature, au beau milieu des zèbres et des animaux sauvages. Affublée de deux couettes tenues par des morceaux de tissus, d’un rouge à lèvres rose fluo et de talons vertigineux à paillettes, Lily Allen détonne dans ce décor 100 % naturel.

« URL Badman » (2014)

Lily Allen présente le clip pour sa chanson « URL Badman » durant l’été 2014, soit quelques mois après la sortie de son dernier album « Sheezus ». Véritable pied de nez à certains détracteurs, le clip, résolument contemporain, met en scène une Lily Allen déchaînée. Le traitement graphique s’apparente au mouvement du « glitch art », avec des traînées de couleurs faussement défaillantes. Avec un look lamé, un eye-liner multicolore surplombé de strass et un rouge à lèvres vif, Lily Allen montre une fois de plus qu’elle règne en véritable reine dans le monde de la pop contemporaine.
« URL Badman » (2014)

Lily Allen présente le clip pour sa chanson « URL Badman » durant l’été 2014, soit quelques mois après la sortie de son dernier album « Sheezus ». Véritable pied de nez à certains détracteurs, le clip, résolument contemporain, met en scène une Lily Allen déchaînée. Le traitement graphique s’apparente au mouvement du « glitch art », avec des traînées de couleurs faussement défaillantes. Avec un look lamé, un eye-liner multicolore surplombé de strass et un rouge à lèvres vif, Lily Allen montre une fois de plus qu’elle règne en véritable reine dans le monde de la pop contemporaine.

Lily Allen - Les dernières actus