Biographie Mareva Galanter

Mareva Galanter Né(e) le 4 février 1979 (37 ans)

Sa biographie

Miss France 1999

Mareva Galanter a vu le jour le 4 février 1979 dans la vil le de Papeete, sur l'î le de Tahiti, d'un père ayant des ascendances françaises et russes et d'une mère originaire de la Polynésie française.

Mareva Galanter appartient à une lignée royale polynésienne. Ses parents choisirent le prénom « Mareva » pour sa signification très évocatrice : « étoile filante ».

Toute petite, Mareva Galanter attire déjà les regards. Métissée et affichant un troublant regar d de couleur bleu-vert, l'on comprend aisément qu'elle captive l'attention. La petite fille vit sur l'î le de Raiatea aux côtés de sa famille : Mareva Galanter a trois frères.

Adolescente, elle continue à être « remarquable ». Sa grande taille – elle mesure 1m78 –, y est certainement pour quelque chose. À quatorze ans seulement, elle est engagée pour son tout premier défilé.

Cinq ans plus tard, elle décide de s'inscrire à l'édition 1998 du concours qui couronne la miss Tahiti. Elle se démarque largement de ses concurrentes et remporte l'écharpe tant convoitée haut la main. Cette même année, elle remporte également le titre de Miss World Island 1998.

Dès lors, elle est sollicitée pour participer à des tournages de publicité. En 1999, elle s'inscrit au concours de miss France. Une fois de plus, c'est elle qui rentre avec la couronne.


Une femme étonnante

Dans le cadre du concours Miss France 1999, Mareva Galanter supplante Pamela Semmache, Miss Paris qui est la première dauphine et Aurélie Rudler, Miss Berry qui est la deuxième dauphine.

Sa victoire constitue un véritable tremplin pour sa carrière et pour sa vie professionnelle. Peu après son sacre, elle est engagée par la chaîne de télévision TF1 en tant qu'animatrice. Plus tard, elle rejoindra la chaîne de télévision M6 où elle sera choisie pour présenter la célèbre émission musicale M6 Awards.

Ayant plus d'une corde à son arc, elle fait découvrir ses talents d'actrice dans le film « 3 zéros » réalisé par Fabien Onteniente et sorti en 2002.

Mareva Galanter a également joué dans de nombreux courts-métrages. Ses fans ont notamment pu apprécier ses prestations dans « Hotel Kittyfornia » réalisé par Jean-Charles de Castelbajac, dans « Tu devrais faire du cinéma » auquel a également participé le célèbre acteur Claude Chabrol.

Elle apparaît aussi dans « La ligne noire », un téléfilm que les téléspectateurs ont pu visionner sur la chaîne M6. Interpréter ces différents rôles permet à Mareva Galanter de vivre des expériences enrichissantes.


Passion pour la musique

Parallèlement à son métier d'animatrice de télévision et à son métier d'actrice, Mareva Galanter est également très attirée par le monde de la musique.

En 2006, elle dévoile une nouvelle facette de sa personnalité et embrasse une carrière de chanteuse. Au mois de juin de cette année, elle sort son premier album intitulé « Ukuyéyé by Mareva » qui sort sous le label Warner.

Dans cet opus, elle propose des reprises de titres initialement chantés par des artistes français et qui ont fait fureur pendant les années 1960. Dans le cadre de la préparation de cet album, elle a collaboré avec plusieurs artistes dont Silvain Vanot, Jacques Ehrhart, Albin de la Simone ou encore Jacno.

Au mois de décembre 2007, « Ukuyéyé by Mareva » sort au Japon. Un an après, elle propose son second album, intitulé « Happy fiu ».

En marge de sa carrière musicale, Mareva Galanter est également l'animatrice de l'émission « Do you do you Scopitone » qui propose aux téléspectateurs de découvrir ou de redécouvrir des joyaux de la musique française à travers des clips qui ont rarement été diffusés à la télévision ou mieux encore, qui ne l'ont jamais été auparavant.

Pour captiver le public, Mareva Galanter n'hésite pas à se déguiser. Tantôt elle se met dans la peau de Brigitte Bardot , tantôt elle se met dans celle d'Audrey Hepburn. Tout dépend du thème autour duquel est axée l'émission.

À partir du mois de janvier 2010, l'émission « Do you do you Scopitone » s'intéresse aux années 1970 et aux années 1980.


Ses photos