Le -
modifié le -

Mariah Carey : gros plan sur sa carrière d’actrice

Mariah Carey a démontré, à de multiples reprises, qu’elle sait parfaitement se mettre dans la peau d’un autre personnage au cinéma. Zoom sur son parcours de comédienne.

Mariah Carey © Abaca

Mariah Carey : ses débuts au cinéma

Comme bon nombre d’acteurs, Mariah Carey n’a fait qu’une courte apparition lors de sa première prestation sur grand écran. Dans «The Bachelor» («Le célibataire» en français), sorti en 1999 et réalisé par Gary Sinyor, elle a endossé le rôle d’une chanteuse d’opéra. Il faut attendre 2001 pour que la diva obtienne son premier grand personnage, dans le long métrage «Glitter» de Vondie Curtis Hall. Elle est Billie, une jeune artiste qui rêve de gloire. Ce film raconte en quelque sorte les débuts de l’artiste. En 2002, Mariah Carey donne la réplique à Mira Sorvino dans «WiseGirls» de David Anspaugh. La chanteuse gagne alors ses galons d’actrice car «WiseGirls» est dévoilé au Festival du film de Sundance la même année.

Mariah Carey : quand elle joue son propre rôle

Mariah Carey n’est pas seulement une actrice, c’est aussi une star qui sait rire d’elle-même. Elle a interprété son propre personnage dans plusieurs films, notamment «Death of a Dynasty» en 2003, de Damon Dash ou«Rien que pour vos cheveux»en 2008, de Dennis Dugan. Plus récemment, on l’a vu dans «Girls Trip» de Malcolm D. Lee, en 2017. Elle a rejoint le prestigieux casting du film composé de Jada Pinkett Smith, Queen Latifah et Ne-Yo.

Mariah Carey : ses deux plus grands films

En 2009 et 2013, Mariah Carey va jouer dans deux de ses plus importants long métrages : «Precious» et «The Butler» (« Le Majordome » en français), tous deux réalisés par Lee Daniels. Dans le premier elle est Mrs Weiss, une assistante sociale qui souhaite aider Precious (Gabourey Sidibe), une jeune fille obèse et analphabète qui est maltraitée. Mariah Carey y apparaît sans fard ni maquillage, touchante et pleine de justesse. Dans «Le Majordome», Mariah Carey fait une courte apparition mais marque les esprits. Face à la caméra, elle est une esclave, méconnaissable une nouvelle fois, au naturel.

Mariah Carey : une amoureuse des films pour enfants

Si la diva américaine est la reine de Noël, c’est aussi parce qu’elle sait s’émerveiller comme une enfant. Il est donc tout à fait normal de la retrouver au générique de plusieurs films d’animation. En 2017, elle a ainsi prêté sa voix rauque à Maire McCaskill dans «Lego Batman, le film»et Rebecca la Poule dans «L’Étoile de Noël».En prime, la star a même chanté le titre original de ce dernier nommé «The Star».

Relaxnews