Biographie Matt Dusk

Matthew Aaron Dusk Né(e) le 19 novembre 1978 (38 ans)

Sa biographie

Portrait de Matt Dusk

Matthew-Aaron Dusk vient au monde en 1978 au Canada, dans la ville de Toronto. Passionné par la musique, il suit des cours de chant dès son jeune âge. Cette éducation débute très tôt et continue jusqu'à ses 18 ans.

Fort de cette base solide, le jeune homme se lance dans l'interprétation libre de nombreux morceaux classiques et d'opéra. Cette période est celle de la recherche de repères pour le jeune homme qui désire élargir son domaine d'activité.

Il découvre alors les voix de Sarah Vaughan et de Tony Bennett. Matt Dusk se lance dans l'apprentissage de tous les aspects du jazz pour en faire son nouveau domaine de prédilection.


Début de carrière professionnelle

Une première consécration lui est attribuée en 1998 avec le premier prix du concours « Rising Star Competition » organisé par la Canadian National Exhibition.

Parallèlement à un cursus d'économie à l'université, le jeune homme planche sur ses talents de chanteur en mettant en ligne de nombreux titres tirés de quatre opus indépendants. Compositeur et interprète, il fait de sa page web officielle un véritable présentoir de ses talents.

Si la majeure partie de son oeuvre en ligne n'est pas appréciée à sa juste valeur, le recueil de morceaux intitulé « The way it is » attire l'attention des internautes et de Decca Records.

C'est en mars 2003 que le jeune talent signe son contrat chez cette maison de disque. Plateaux de télévision et concerts dans diverses salles aux États-Unis lui permettront d'étoffer sa réputation.


La révélation au public et suite de parcours

Matt Dusk est définitivement lancé en 2004 avec la sortie de l'opus « Two shots ». Disque d'or dans son pays natal, il s'agit d'un concentré de titres qui deviennent incontournables comme « One shot of sad » ou encore « Two shots of happy ».

Le disque de chants de Noël intitulé « Peace on earth » apparaît dans les bacs en novembre 2005. Entre des accords de jazz et de musique classique, le public redécouvre, fasciné, la magie des chants de fêtes.

L'année suivante est présenté « Back in town ». Si le côté jazzy si propre à Matt Dusk prime toujours, les fans le découvre sous des notes différentes comme le funk ou la pop music.

En 2009, le chanteur lance « Good news » pour le plus grand plaisir de ses admirateurs. Le disque rencontre immanquablement un énorme succès qui lui laisse présager une magnifique carrière.