Biographie Mélanie Laurent

Mélanie Laurent Né(e) le 21 février 1983 (33 ans)

Sa biographie

Ses débuts

lanie Laurent voit le jour le 21 février 1983 à Paris au sein d'une grande famille d'artistes. Elle est la fille de Pierre et Annick Laurent qui sont respectivement comédien de doublage et professeur de danse.

Bien que prédestinée à une carrière artistique, elle ne fera ses premiers pas dans le monde du showbizz, du cinéma en l'occurrence, que très tardivement.

En 1998, se retrouvant par h Asa rd sur les plateaux de tournage du film « Astérix et Obélix contre César », elle est immédiatement engagée par le non moindre Gérard Depardieu pour jouer dans le film « Un pont entre deux rives », qu'il co-réalise avec Frédéric Auburtin. Elle partage alors l'affiche avec Carole Bouquet et Charles Berling.

En 2000, Mélanie Laurent apparaît dans les téléfilms « Route de nuit ». L'année suivante, elle enchaîne avec le film de Rodolphe Marconi intitulé « Ceci est mon corps », dans lequel elle donne la réplique à Louis Garrel et Jane Birkin .

Présenté dans la même année au Festival de Cannes, le film lui ouvrira toutes les portes du cinéma français et assoira sa notoriété.

Toujours en 2001, Mélanie Laurent décroche son baccalauréat cinéma. Dès l'année suivante, les propositions de rôles s'entassent à ses pieds et elle tourne dans « Embrassez qui vous voudrez », aux côtés de Jacques Dutronc , Michel Blanc et Carole Bouquet .

Elle enchaîne dans la même année avec le film court de Patrick Timsit intitulé « La faucheuse ». En 2003, elle est la vedette du téléfilm « Jean Moulin, une affaire française », de Francis Huster .

Désormais sollicitée de toutes parts, Mélanie Laurent s'illustre en 2003 dans le film « Snowboarder », partageant la vedette avec Nicolas Duvauchelle .


Dans la cour des grands

En 2004, Mélanie Laurent apparaît dans les films « Une vie à t'attendre » et « Le dernier jour », avant d'être à l'affiche en 2004 du film « Rice rhapsody ». Ce film hong-kongais ne sortira pas sur le marché européen mais fera un tabac en Asie et fera connaître l'actrice un peu partout dans le monde.

Après une apparition en 2005 dans « De battre mon cœur s'est arrêté », elle enchaîne l'année d'après avec le film belge « Dikkenek », duquel elle tient le rôle principal.

Mélanie Laurent décroche dans la même année 2006 le premier rôle « Je vais bien, ne t'en fais pas », dans lequel Kad Merad et Isabelle Renauld lui donnent la réplique. Pour ce premier rôle, elle recevra plusieurs récompenses et nominations, dont le César du meilleur espoir féminin, l'Etoile d'or de la révélation féminine, le Bayard d'or de la meilleur comédienne ou encore le prix Romy Schneider .

Peu après, elle est appelée à faire partie du casting du film « Indigènes », aux côtés de Sami Naceri et Jamel Debbouze.

À l'aise dans tous les registres, Mélanie Laurent tourne en 2007 dans « La chambre des morts » et enchaîne dans la même année avec « Le tueur ».

De 2008 à aujourd'hui, elle enchaîne les films à succès, tels que « Paris » en 2008 et « Jusqu'à toi » en 2009. Très récemment, elle a connu la consécration de sa carrière, en tournant aux côtés de Brad Pitt et Diane Kruger dans le film « Inglourious basterds » de Quentin Tarantino.

En parallèle à sa carrière d'actrice, Mélanie Laurent s'est également découverte des talents de réalisatrice et s'est illustrée dans plusieurs courts-métrages.

Cerise sur le gâteau, la jeune actrice vient également de se mettre à la Chanson et vient de produire un album solo, enregistré à Woodstock en collaboration avec le groupe Aaron et le compositeur irlandais Damien Rice .


Ses photos