Biographie Menelik

Albert Tjamag Né(e) le 10 septembre 1970 (46 ans)

Sa biographie

Artiste dans l'âme

Menelik a vu le jour le 10 septembre 1970 dans la vil le de Yaoundé, Cameroun, sous le nom de Albert Tjamag. Menelik est âgé de neuf ans lorsque sa famille s'installe en France où il restera définitivement.

Le bac en poche, il entre à l'université où il obtiendra un diplôme en droit. À vingt ans, le de stin veut qu'il croise la route de MC Solaar, que l'on connaît pour être l'un des piliers du rap français. Étant tous deux passionnés par le hip hop et par le rap, Menelik et MC Solaar deviennent de bons amis.

Toujours à l'université, Menelik se lance pour la première fois dans l'écriture et compose « Tu est le leader », une chanson qui par le de Malcolm X. Grâce au soutien de l'un de ses professeurs à l'université, Menelik participe à une émission de télévision italienne aux côtés de MC Solaar et d'autres rappeurs en devenir et y présente la chanson qu'il vient tout juste de parachever.

1992 est une année mémorable pour le jeune homme. Il fait connaissance avec le DJ Jimmy Jay qui choisit « Un petit rien de jazz », une composition de Menelik, pour figurer dans sa compilation spéciale intitulée « Les cool sessions de Jimmy Jay » sortie un an plus tard, en 1993.

Dès lors, tout s'accélère. Menelik est sollicité de toutes parts pour ses talents de compositeur. En 1994, il est l'auteur de « Sorti des ombres » qui est interprété par le groupe anglais RPM. Toujours cette même année, il collabore avec le groupe Silent Poets sur la chanson « Words and silence ».

Il se révèle au public en 1995 grâce à « Quelle aventure », une chanson qu'il enregistre aux côtés du groupe allemand No Sé.


« Phenomenelik », l'album phénomène

Après le succès phénoménal rencontré par « Quelle aventure », la carrière musica le de Menelik se poursuit sur les chapeaux de roues. Toujours en 1995, Menelik décide de se lancer dans la réalisation de son tout premier album solo.

Auteur émérite, il s'attelle lui-même à l'écriture de ses textes. Pour la musique, il en confie la composition à des professionnels comme DJ Jimmy Jay, Logistik ou encore Seeq, autant de musiciens qui justifient d'une belle expérience. Pendant la période qui précède la sortie de ce fameux premier album, Menelik participe à la tournée de MC Solaar en tant qu'invité.

L'opus tant attendu, intitulé « Phenomenelik » et dévoilé au public au mois de juillet 1995. L'album reçoit un bel accueil du public : c'est un succès autant commercial que critique. Les chansons figurant dans l'album « Phenomenelik » proposent un son hip hop très particulier caractérisé par la douceur de leurs rythmes. Les morceaux sont accompagnés par des mélodies fluides dominées par des sons de pian o et de cuivre.

Face au succès que rencontre ce premier opus, Menelik part en tournée à travers le monde. Il propose des séries de concerts un peu partout en Europe , au Japon, au Canada mais également en Afrique. La tournée se termine en beauté à l'Elysée Montmartre.

Quelques mois après « Phenomenelik », c'est la consécration pour Menelik qui remporte une Victoire de la musique dans la catégorie « Révélation masculine de l'année ». Au mois d'avril 1996, il obtient un contrat avec le label Small.


Le spectacle continue

Fin 1996, Menelik travaille sur son second opus dont il écrit la plupart des textes. Les enregistrements sont réalisés à Paris tandis que les arrangements sont exécutés à Montréal.

Parallèlement à la préparation de son nouvel album, Menelik décide, début 1997, de mettre en place une entreprise de production indépendante baptisée KAZ Par KAZ qui produirait des jeunes talents. Il commence dans ce domaine par la bande origina le de « Ma 6T Va Craquer » avant de compter parmi les producteurs de « 11'30 contre les lois racistes ».

Au mois d'avril 1997, il collabore avec un total de quinze chanteurs et groupes dont on peut citer Fabe, Akhenaton ou encore Assassin . Au mois de juin de la même année, il dévoile son second album intitulé « Je me souviens » dont la sortie est précédée par celle du single « Faut se lâcher ».

Menelik offre des chansons plus « matures » que celles présentes sur son premier opus. Le single « Bye bye » qui est extrait de cet album rencontre un succès phénoménal et s'écoule à plus de 700 000 exemplaires.

Après avoir surfé sur les cimes du succès, Menelik se fait quelque peu discret. Il faut attendre deux ans avant la sortie de son troisième opus portant le titre évocateur de « OQP » dont la sortie est programmée fin 1999. En 2001, il propose « E-Pop attitude ». Ces albums n'auront pas autant de succès que les précédents, mais ne passeront cependant pas inaperçus.

Malgré tout, Menelik décide de prendre une pause musicale avant de revenir sur le de vant de la scène avec un nouveau pseudonyme : MNLK.

En 2008, il dévoile un album sous ce nom, intitulé « Mnlk Project 2.0 ».