Mika

Michael Holbrook Penniman Né(e) le 18 août 1983 (33 ans)

Sa biographie

Une enfance difficile

De son vrai nom Michael Holbrook Penniman, Jr,  Mika  est né en 1983 à Beyrouth au Liban. A cause de la guerre, il est obligé de quitter son pays très jeune avec ses parents pour s'installer à Paris.

Un an plus tard, toute la petite famille reprend la route, direction l'Angleterre cette fois-ci. Le petit Mika aura beaucoup de mal avec ses nouveaux camarades de classe et ses instituteurs. Sa mère décide alors de le sortir du cursus scolaire et de l'encourager vers la musique.

A 9 ans, Mika prend deux heures de chant par semaine pendant trois mois avec une prof russe, une expérience « terrifiante », selon lui. A 19 ans, il décide de se consacrer à sa passion. Il apprend le piano sur le tas, jongle avec différents petits jobs, et chante dès que l'occasion se présente.


« Life in Cartoon Motion », un triomphe planétaire

En février 2007, Mika sort son premier album « Life in Cartoon Motion » qui inclut le single « Relax, Take It Easy », qui le fait connaître en France. «  Grace Kelly », une sorte de mix entre les envolées de  Queen  et de  Scissor Sisters , est son premier succès en Angleterre et aux Etats-Unis.

Le public est conquis par son univers pop et acidulé, assez enfantin. Ses clips très colorés sont des hymnes à la bonne humeur et à la fête.



Mais pour Mika, ses influences semblent ailleurs comme il le dit : « J'ai grandi en écoutant beaucoup de choses, de  Joan Baez  à Dylan, de  Serge Gainsbourg  à de la musique flamenco. En vieillissant mes goûts sont devenus plus éclectiques mais je retourne toujours aux auteurs géniaux comme Prince,  Elton John  ou  Michael Jackson ».


Mika révélation de l'année

Mika effectue une tournée au mois de janvier et février 2008 en Amérique du Nord et reçoit le trophée de la révélation internationale de l'année aux NRJ Music Awards, ainsi que celui de la révélation britannique aux Brit Awards.

« Life in Cartoon Motion » est certifié disque de diamant et devient, en France, l'album le plus vendu en 2007 avec plus d'un million d'exemplaires. Mika en vendra au total plus de 6 millions de copies dans le monde.

Le 4 juillet 2008, il donne un concert extraordinaire à Paris, au Parc des Princes, où il interprète le tube planétaire « Grace Kelly » en français devant plus de 55 000 fans. 

En septembre 2009, il sort son deuxième album, « The Boy Who Knew Too Much ». « We are all Golden », « Blame it on the Girls » et « Rain » sont les premiers singles.

Mika se lance alors dans une immense tournée de plus d’un an. Il passe notamment par Paris Bercy, les Eurockéennes de Belfort ou le Festival des Vieilles Charrues.


L'amour le libère

Deux ans plus tard, le chanteur anglo-libanais commence à travailler sur son troisième album, « The Origin of Love ». 

Sorti le 17 septembre 2012, cet opus contient notamment quatre titres en français (« Elle me dit », « Karen 82 rue des Martyrs », « L'amour dans le mauvais temps » et « Un Soleil Mal Luné ») ainsi que le single « Celebrate ».

Plus simple, plus « sérieux », cet album est un virage pour Mika, une entrée dans la maturité. Très rapidement, Mika dépasse la barre des 100 000 exemplaires vendus en France et ce nouvel opus est certifié disque de platine dès le mois d’octobre.


Sur la route

Mika rejoint la troupe des Enfoirés en 2013 et se produit avec le collectif à Bercy en janvier. Leur concert, intitulé « La Boîte à Musique », a part la suite été diffusé en mars sur TF1.

Toujours ravi de se produire en live devant son public, Mika était sur les routes toute l’année en France, mais aussi en Europe ou encore au Brésil.


Un artiste prolixe

La chanson n’est pas le seul domaine dans lequel Mika exprime sa fibre artistique. Le chanteur a également créé une ligne de vêtements pour JBC, qu’il a présenté à Bruxelles lors d’un défilé au Brussels Event Brewery. La musique n’étant cependant jamais très loin, l’artiste a chanté quelques chansons devant un public trié sur le volet.

Avec une telle carrière, Mika avait toutes les qualités requises pour faire part de son expérience à de jeunes talents. C’est tout naturellement qu’il est approché par TF1 pour remplacer Louis Bertignac dans The Voice, pour la troisième saison, aux côtés de Jenifer, Garou et Florent Pagny.

Le tournage débute en novembre et c’est au début de l’année prochaine que les téléspectateurs verront Mika reprendre le célèbre fauteuil rouge laissé vaquant par Louis Bertignac. « Je me réjouis de travailler sur cette émission avec trois grands artistes de talent : Jenifer, dont j'aime la fraîcheur, Garou, et Florent Pagny, dont j'admire la puissance vocale. Plus que tout, je suis excité à l'idée de rencontrer les nouveaux talents que The Voice va révéler au public », avait déclaré Mika dans Metronews.

Il ne s’agit pas de la seule expérience en tant que juré pour Mika. Le chanteur a déjà fait profiter le public italien de ses compétences. C’est en effet pour une émission concurrente, X Factor, que Mika a endossé le rôle de juré de l’autre côté des Alpes.

Sa participation à The Voice en France est en tout cas couronnée de succès puisque c’est son poulain, Kendji Girac, qui remporte la compétition.

Après une quatrième saison toute aussi brillante mais moins victorieuse pour le chanteur, Mika décide de se consacrer à son futur album. « No Place in Heaven » sort le 15 juin 2015, accompagné du single «Boum Boum Boum».

C’est l’album qu’il commence à présenter sur scène à l’automne 2015 à l’occasion d’une tournée hexagonale qui l’amène, par la suite, au-delà des frontières françaises.


Les dernières actus de Mika

Ses vidéos

Ses photos