Biographie Newton Faulkner

Sam Newton Battenberg Faulkner Né(e) le 11 janvier 1985 (31 ans)

Sa biographie

Les premiers pas dans la guitare

Newton Faulkner grandit à Surrey, un comté dans le su d de l'Angleterre. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, il commence déjà à développer un intérêt particulier pour la musique. Il décide ainsi de poursuivre une carrière d'artiste et, après avoir tenté dans le piano et la batterie, il va se tourner petit à petit vers la guitare.

C'est à l'âge de 13 ans que Newton Faulkner commence à gratter cet instrument à cordes. 1998 est une année de révélation au cours de laquelle le jeune talent va découvrir sa véritable aspiration dans la musique. À l'âge de 14 ans, fait un pas concret dans le monde de l'art en intégrant l'école britannique, Italia Conti Academy et va également intégrer l'Acadé mie de Musique Contemporaine de Guildford.

Déjà au sein de son école, Newton Faulkner se démarque par un doigté de guitariste d'exception. À sa sortie, il se fait ainsi automatiquement remarquer et, en 2003, intègre le groupe de punk rock Green Day en tant que bassiste. C'est au sein du collectif que Newton Faulkner va commencer à se familiariser avec la scène.

Il ne restera pourtant pas longtemps au sein du collectif. Après divers concerts et quelques enregistrements en deux ans, il décide de déployer ses ailes et de poursuivre en solo. Il commence par enregistrer quelques démos et, sillonne également diverses scènes sous le nom de Newton Battenberg Faulkner.

En 2005, on le retrouve entre autres au festival de Lapagestock.


« Hand built by robots »

Malgré divers concerts et quelques démos libérés, Newton Faulkner ne parvient cependant pas à se faire réellement connaître. C'est seulement en 2006, lors du South by Southwest Music Festival, qu'il parvient à attirer l'attention du public avec ses jeux de guitare, mélangeant finger-picking et claquement de bois.

Cette année, avec la sortie d'un EP intitulé « Full fat », il parvient également à se faire une réputation en tant que guitariste. Ce n'est pourtant pas encore gagné pour Newton Faulkner. L'artiste décide alors de franchir un nouveau pas et en 2007, il dévoile un single baptisé « All I got ».

S'ensuit un deuxième single « Dream catch me » au cours de la même année et dont la sortie se fait chez Sony BMG Music. Dévoilant un sty le de guitare hors pair, « Dream catch me » suscite immédiatement l'intérêt des mélomanes. Un mois à peine après sa sortie, le single se faufile déjà au sommet des charts britanniques et devient même un classique des ondes locales.

Poussé par ce premier goût de succès, Newton Faulkner sort un premier album intitulé « Hand built by robots » en juillet 2007 chez Ugly Truth. Comprenant 14 chansons inédites, en dehors des deux titres précédemment sortis, si l'on ne cite « Teardrop », « To the light », « Straight towards the sun », ou encore « I need something », l'opus est également bien accueilli par le public. Il parvient même à se hisser à la première place des charts britanniques et permet à Newton Faulkner d'entamer ses premiers grands concerts.

Au cours de l'année 2007, le guitariste compositeur participera entre autres aux tournées de James Morrison , de John Mayer , ainsi qu'à celles de John Butler Trio.


Concerts après concerts... un second album

Arrivé au summum du succès en 2007, Newton Faulkner arpente des scènes de plus en plus grandes. Il se produit entre autres lors du Festival de Glastonbury au mois de juin 2007 et on le retrouve également à la Fête de la Musique Connect, ainsi qu'au V Festival dans la même foulée.

L'année 2007 fut également marquée par deux clips « I need something » et « Dream catch me » qui, illustrant parfaitement les talents du musicien, ne peuvent que confirmer son statut de guitariste sur le plateau musical international. Une renommée qui poussera l'artiste devant les projecteurs de différents pays.

Au cours de l'année 2008 notamment, le musicien sillonnera les scènes du Lollapalooza de Chicago à Grant Park, de l'Oxegen en Irlande, ou encore du Sasquatch! Music Festival à Washington.

Désormais guitariste de renom, Newton Faulkner partagera également ses inspirations sur la scène du Bonnaroo Music and Art Festival à Manchester, au Tennessee. Au coeur de ces diverses prestations live, Newton Faulkner n'oublie pas pour autant ses séances d'enregistrement.

Il refait surface en studio en 2009, en vue d'un second album. Arrivé officiellement dans les bacs en septembre 2009, celui-ci sera baptisé « Rebuilt by humans ». Un opus qui, comprenant des titres à la fois profonds et révélateurs, empreints d'un univers éclectique hors pair, donnera encore une fois rendez-vous au succès.

Le premier sing le de l'album, « If this is it », sortira d'ailleurs facilement du rang et permettra une nouvelle fois à Newton Faulkner de se démarquer.