Biographie Nitin Sawhney

Nitin Sawhney Né(e) le 30 novembre 1963 (53 ans)

Sa biographie

De l'enfance à Rochester à la réalisation de « Spirit dance »

Elevé à Rochester, en Angleterre dans un univers empreint de racisme, Nitin Sawhney s'initie très tôt à la musique en prenant des leçons de piano, de guitare, de cithare et de tabla.

Après la Sir Joseph Williamson's Mathematical School où il subit des persécutions raciales, le jeune homme part pour l'université de Liverpool afin d’y étudier le droit. C'est à cette époque qu'il revoit son ami claveciniste James Taylor rencontré des années plutôt sur les bancs de l'école.

Voulant s'essayer à l'aventure musicale, il intègre un groupe de jazz The James Taylor Quartet et le suit dans sa tournée. Cette expérience le mènera alors à monter sa propre formation The Jazztones et à rejoindre le grand joueur de tabla Talvin Singh en intégrant son groupe Tihai Trio.

Plus tard, Nitin Sawhney emménagera à Londres où il fera la rencontre du comédien britannique d'origine asiatique Sanjeev Bhaskar qui partage son engagement pour la cause des oppressés.

Les deux amis créent la troupe The Secret Asians et commencent à se produire sur la scène de la radio BBC. Fort apprécié pour ses sketches, le duo finit par remporter un prix BBC pour ses prestations.

Entre temps, Nitin Sawhney continue ses activités musicales et publie sur son propre label son premier opus solo « Spirit dance » en 1993.


« Beyond skin » et « Prophesy », les gros succès

Juste deux ans après la sortie de son premier opus, Nitin Sawhney lance son deuxième album « Migration » sur le label Outcaste Records. En 1996, le troisième opus du chanteur « Displacing the priest » est dans les bacs mais jusque-là, le succès n'est pas encore au rendez-vous.

Ce sera le quatrième album « Beyond skin » de 1999 qui changera la donne en propulsant l'artiste au rang des grandes stars. Ratant de peu le Mercury Prize, l'opus est couronné d'un trophée au South Bank Award dans la catégorie Musique populaire et au Asian Pop Award dans la section Best Mainstream Fusion Act en 2000.

Après ce fameux coup d'éclat, Nitin Sawhney décroche un contrat avec V2 Records et réalise le brillant « Prophesy » en 2001. Suivant les traces de « Beyond skin », l'album s'avère être une véritable perle.

Couronné d'un prix MOBO Award, d'un trophée BBC Asia Award for Music et d'une autre récompense aux BBC Radio 3 Music Awards la même année, il remportera les prix EMMA et Muso en 2002.

Très révélateur, il vaudra également la nomination du chanteur au RIMA Awards dans la section Personnalité médiatique de l'année.


Des albums, BO et multiples collaborations vers « London undersound »

Fort de son succès avec « Beyond skin » et « Prophesy », Nitin Sawhney offre « Human », son sixième opus en 2003. Ce nouvel album sera suivi, deux ans plus tard, par le fameux « Philtre » qui fera également un énorme carton au Royaume-Uni et dans les quatre coins du monde.

Entre temps, la vedette s'associe aux cinéastes pour la BO de certains films, téléfilms et séries télévisées, des expériences non moins remarquables qui rajoutent davantage de prix à son palmarès.

Le Londonien développe également ses collaborations avec les autres stars de la chanson au fil des années. D'ailleurs dans sa caquette de DJ, Nitin Sawhney a réalisé des remix d'une multitude d'artistes tels que Natacha Atlas, Sting, l'illustre Paul McCartney et d'autres grands noms de la galaxie musicale internationale.

A son tour, il donnera carte blanche à d'autres DJs pour réaliser des remix de ses morceaux.

En tant que producteur, la star épaule un nombre infini de vedettes de la chanson comme Cheb Mami pour qui il produit certaines pièces de son album « Dellali ». Au fil des années, il écrit également pour différents artistes.

Enfin, il se fait accompagner par Paul McCartney dans la réalisation de sa chanson « My soul » figurant sur son album « London undersound » de 2008.