Biographie Noa

Achinoam Nini Né(e) le 23 juin 1969 (47 ans)

Sa biographie

Achinoam Nini, plus connue sous le nom de Noa, est une chanteuse née en Israël dans une famille d’origine yéménite. Elle n’a que deux ans lorsque ses parents décident d’émigrer aux Etats-Unis, à New-York, où elle suit les cours de la High School for Performing Arts.

C’est tout naturellement qu’elle se dirige vers une carrière artistique. Par amour, elle retourne à l’âge de dix-sept ans en Israël. Elle y effectue son service militaire, expérience qui lui permet de chanter au sein de l'orchestre de l'armée israélienne.

Par la suite, elle intègre la Rimon School of Jazz and Contempor Ary music de Tel-Aviv. Elle y fait la rencontre du guitariste Gil Dor avec qui elle forme un duo, Achinoam Nini and Gil Dor, dès 1993.


Le temps des succès

L’année suivante, elle tente une carrière en solitaire. Et son premier album, « Noa », rencontre immédiatement le succès dans le sillage de son tube « I don’t know ». Son timbre de voix unique la démarque des autres chanteuses.

En 1996, Noa sort son deuxième disque, « Calling ». Surtout, deux ans plus tard, elle intègre la troupe de la comédie musicale « Notre-Dame de Paris ». Elle enregistre l’album studio, dont le célèbre titre « Vivre », mais choisit de ne pas participer aux spectacles, ne voulant pas mettre sa carrière solo entre parenthèses.

Après deux albums sortis en Israël et une participation à la bande originale du film « Babel » en 1999, Noa décide de donner un second souffle à sa carrière internationale avec « Blue touches blue » en 2000, où elle travaille notamment avec The Cure . Mais le succès n’est pas au rendez-vous.


Engagée

En 2006, Noa propose un album atypique, intitulé « Napoli-Tel-Aviv », florilège de chansons napolitaines traduites en hébreu.
Deux ans plus tard, elle sort « Genes & jeans », où elle chante avec sa grand-mère, Rachel Nini. Elle y mélange ses origines yéménites, son éducation israélienne et son enfance américaine.

En 2009, elle représente Israël avec sa compatriote Mira Awad au concours de l'Eurovision de la chanson. Ensemble, elles interprètent "There must be another way" et finissent à la 16e place.

Toutefois, la belle chanteuse est également une personne engagée, notamment pour la paix au Proche-Orient pour laquelle elle enchaîne les collaborations. Elle est aussi ambassadrice pour l’alimentation et l’agriculture à l’ONU.