Biographie Noa Moon

Manon de Carvalho Coomans Né(e) le 30 novembre 1990 (26 ans)

Sa biographie

La musique, une vocation

Derrière le nom de scène Noa Moon se cache Manon de Carvalho Coomans. Née en 1991 dans la région d’Alsemberg en Belgique, la jeune Manon grandit dans un univers bercé de soul, de jazz et de folk.
Petite, elle emprunte le tourne-disque de son père pour écouter des vinyles, à commencer par les Beatles et Simon & Garfunkel. Manon poursuit ses études secondaires à Braine-l’Alleud, au sud de Bruxelles.
Elle s’imprègne de musique en regardant les chaînes musicales anglaises, sous-titrées en flamand.

Adolescente, elle écoute du reggae et affectionne les mélodies folk de Justin Nozuka ou Norah Jones. Les premiers à repérer son talent sont ses camarades de classe, qui remarquent son grain de voix unique et la poussent à chanter. Autodidacte, elle apprend la guitare en observant les accords sur internet pour s’accompagner.


« Paradise », son premier hit

C’est en prêtant sa voix à une publicité qu’elle fait ses premiers pas dans le métier. Alors qu’elle chante déjà dans les cafés de Bruxelles, on lui conseille de faire appel à un label, ce qui va changer sa vie. Noa Moon contacte une maison de disque, envoie quelques démos et signe un contrat.
 Elle est encore très jeune quand elle décide d’arrêter ses études pour se consacrer uniquement à la musique.
En 2012, Noa Moon se fait connaître en Belgique grâce au titre « Paradise », une petite perle folk qui tourne en boucles sur les radios du plat pays.
Un premier single en anglais, sa langue de prédilection et celle qui s’impose à elle quand elle écrit des chansons.

Ce morceau lui permet d’enchaîner les concerts et les festivals, et le public craque pour son joli minois et son sourire lumineux.
Un premier EP sort en avril 2012, « The River », pour lequel elle s’entoure de musiciens professionnels.


Un premier album prometteur


Après avoir signé chez Atmosphériques, un label français qui compte dans son répertoire des noms tels que Louise Attaque, Charlie Winston ou Abd al Malik, elle commence à se faire connaître en France. En avril 2013, elle sort une nouvelle version de son single, intitulé « Paradise (mon chemin) » en duo avec Malo.

Porté par un clip qui donne le vertige, le titre bénéficie d’excellentes critiques et la chanteuse s’attire les faveurs du public français. Quelques mois plus tard, la jeune artiste sort son premier album, « Let Them Talk », mais uniquement en Belgique. En plus d’une voix chaude et très reconnaissable, Noa montre des talents d’auteur-compositeur hors pair à travers des mélodies attachantes et des paroles qui la racontent. Car c’est de sa propre vie que s’inspire la jeune femme pour écrire ses textes, de ses relations amoureuses, son quotidien, des choses qui la touchent.

Après quelques passages sur les scènes parisiennes du Nouveau Casino et de la Boule Noire, Nao Moon assure la première partie de son compatriote Saule devant le public belge. Au printemps 2014, son album « Let Them Talk » arrive enfin dans les bacs en France.