Sa biographie

Nolwenn Leroy n'a que 20 ans lorsqu’elle remporte la Star Academy. Timide et réservée, elle s'impose dans le cœur du public touché par sa sincérité et sa voix exceptionnelle.


« Nolwenn », son premier album

Le 4 mars 2003 sort son premier album sobrement intitulé « Nolwenn ». Petit grain de sable dans l'engrenage : une autre chanteuse bretonne porte déjà ce prénom. Nolwenn lui accole donc le patronyme de sa maman et devient Nolwenn Leroy.

Laurent Voulzy , Lara Fabian , Pascal Obispo et Lionel Florence participent à la composition de cet opus dont le premier single « Cassé » se classe directement en tête des ventes. 
Le 6 décembre,  Nolwenn Leroy se lance dans sa toute première tournée solo et reçoit en janvier 2004 le prix de la Révélation féminine francophone de l'année aux NRJ Music Awards.


« Histoires naturelles », le succès continue

Intéressés par son parcours exceptionnel, le photographe Christophe Abramowitz et le journaliste Patrick Castells lui consacrent un ouvrage après l'avoir suivie pendant plus d'un an. Elle décide d'en reverser les droits à la fondation de l'Abbé Pierre dont elle est l'une des marraines.

« Histoires naturelles », son second opus de 16 titres coécrit avec Laurent Voulzy, Julien Voulzy, Kent et Yasmin Shah, s'écoule à plus de 600 000 exemplaires. Certifié très vite disque de platine, il marque un virage majeur dans la carrière de la jeune chanteuse.


Vers plus de liberté

Si elle est reconnue sur la scène française grâce à ses deux premiers albums, Nolwenn Leroy n'en demeure pas moins décidée à concevoir des chansons plus proches de son univers et de ses réelles influences musicales.

En décembre 2009 sort donc « Le Cheshire Cat et Moi » qui fait la part belle à un monde onirique et une musique plus romantique et mélancolique. 
Ce troisième opus aura nécessité deux ans de travail et la collaboration d'artistes tels que Teitur Lassen et du producteur anglais Rupert Hine.

A l'origine, tous les titres avaient été écrits en anglais. Sur la production finale, il n'en restera finalement plus que trois. Le premier single s'intitule « Faut-il, Faut-il pas ? ». L’album est plus personnel et intimiste, et il est certifié disque d'or.


« Bretonne », le phénomène inattendu

Le 6 décembre 2010, Nolwenn Leroy sort son quatrième album, composé de chansons en breton, français, anglais et gaélique irlandais. « Bretonne » connaît un immense succès en France.

Hommage à sa région natale, il est composé des titres « Les prisons de Nantes », « Rentrer en Bretagne » ou encore « Sunday Bloody Sunday ». Deuxième meilleure vente de l'année 2011, il offre à la chanteuse un disque de diamant avec plus d’un million de ventes.

En novembre 2011, l'album est réédité avec sept nouveaux titres, dont le single « Moonlight Shadow ». Nolwenn Leroy entreprend une grande tournée, en France, en Belgique, en Suisse et en Allemagne.

Un nouvel album de chansons originales, « Ô filles de l’eau », est prévu pour 26 novembre 2012.
Misant toujours sur des sonorités celtiques, il est porté par le single « Juste pour me souvenir ».


Les dernières actus de Nolwenn Leroy

Ses vidéos

Ses photos