Nolwenn Leroy : les 5 morceaux incontournables de sa carrière

En quelques albums, Nolwenn Leroy a parfaitement mené sa carrière pour devenir une valeur sûre de la variété française. Voici cinq titres incontournables de son répertoire.

Nolwenn Leroy © Mercury Music
« Cassé » (2003)
Nolwenn Leroy sort tout juste victorieuse de la deuxième édition de « Star Academy » (2002) et dévoile très rapidement un premier album, « Nolwenn », composé de 12 chansons originales. L’opus qui se vend à plus de 600 000 exemplaires dévoile quatre singles dont « Cassé » comme tout premier extrait. Le texte, à la fois sombre et beau, révèle la voix puissante et classique de la chanteuse. Il s'agit d'une chanson d'amour, évoquant la douleur de la rupture. Le texte est signé Lionel Florence, qui a travaillé avec l’artiste à de nombreuses reprises depuis. La musique est signée Francis Maggiulli, compère de Calogero du groupe Les Charts dans les années 1990. Avec « Cassé », Nolwenn Leroy entre de plain-pied dans sa brillante carrière de chanteuse.

« Nolwenn Ohwo ! » (2005)
Nolwenn Leroy est attendue au tournant pour son deuxième album. Pour « Histoires naturelles » (2005), elle travaille exclusivement avec Laurent Voulzy et Franck Eulry. Le trio désire sortir un disque beaucoup plus personnel que le premier. Nolwenn s'implique dans l'écriture de certaines chansons. Le premier single se nomme « Nolwenn Ohwo ! » et il est écrit par cette dernière, aidée du duo Alain Souchon – Laurent Voulzy. Il en résulte une chanson enjouée, amusante et lumineuse où l'humour est présent. C'est un coup réussi puisque le titre se classe numéro un des ventes en France, comme « Cassé ».

« Mon ange » (2006)
Nolwenn Leroy souhaitait rendre hommage à une de ses jeunes fans, Louise, décédée à l'âge de 12 ans et que la chanteuse avait une fois rencontrée. Le morceau est une reprise de la chanson anglaise « Find Me an Angel » du groupe Ben's Brother et écrite par son chanteur Jamie Hartman. Cette chanson touchante fait partie de l'album « Histoires naturelles » (2005) et a été sacrée « meilleure chanson de l'année » en 2007 aux « Étoiles Chérie FM ». Nolwenn a participé à l'écriture du morceau avec Andreas Karlegard.

« Tri martolod » (2010)
Nolwenn revient en 2010 avec l'album « Bretonne », son quatrième disque qui lui a permis de se révéler, et qui se veut un hommage à la musique bretonne et celtique. Dans « Bretonne » se mêlent des chansons traditionnelles et des chansons originales. La plus célèbre de Nolwenn, qui a connu un succès international avec cet album, est sans aucun doute « Tri martolod » (Trois matelots), rendue célèbre par la reprise d’Alan Stivell au début des années 1970. Le disque, porté par ce titre, a connu un immense succès dans l'Hexagone avec plus d'un million d'exemplaires vendus. La voix de Nolwenn et les arrangements ont fait de ce nouveau « Tri martolod » un nouveau classique de la chanson française.

« Juste pour me souvenir » (2012)
Nolwenn Leroy poursuit sur sa lancée en 2012 avec son cinquième album, « Ô filles de l'eau », qui s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires. « Juste pour me souvenir », qu'elle a écrit elle-même avec Ycare et Dave Bux, est le premier extrait à rencontrer le public à la fin de l’année 2012. Dans la digne suite de «Bretonne», les sonorités sont celtiques. Cette chanson d'amour est bien écrite, bien rythmée et ressemble parfaitement à la personnalité de la chanteuse Nolwenn Leroy.

Nolwenn Leroy - Les dernières actus