Biographie Oleta Adams

Oleta Adams Né(e) le 4 mai 1962 (54 ans)

Sa biographie

Oleta Adams, ses débuts

Alors qu'elle est encore adolescente, Oleta Adams chante auprès de la chorale de l'église baptiste de Pilgrim. Elle commence également à composer ses premières chansons avec son piano. Dans les années 1970, Oleta Adams débarque en Californie, à Los Angeles avec la ferme intention de devenir une grande chanteuse. Elle enregistre ainsi une première démo aux couleurs jazzy. Mais l'engouement général étant au disco, cette première tentative ne rencontre pas le succès espéré. Elle décide alors de partir pour le Kansas pour partager sa musique.

En 1983, elle produit son premier album intitulé « Going on record ». Deux ans plus tard, elle se fait remarquer par Roland Orzabal et Curt Smith lors d'un de ses concerts. Ces deux derniers sont les leaders du groupe Tears For Fears, un groupe de New wave britannique. Séduits par la voix de la chanteuse, ils lui proposent de rejoindre leur groupe le temps d'un album.

La collaboration est fructifiante tel qu'en 1989, l'album « The seeds of love » sort dans les bacs. L'album contient un fabuleux titre « Woman in chains » qu'elle interprète en duo avec Roland Orzabal et Phil Collins à la batterie. Le single obtient un grand succès, tout comme l'album, et la carrière d'Oleta Adams est lancée.


La période de la maturité

En 1990, Oleta Adams part en tournée avec le groupe et commence à enregistrer son premier album solo. Quelques mois plus tard, elle sort « Circle of one » qui rencontre enfin son public. Le single « Get here » issu de cet opus est un hit avec une quatrième place dans les charts anglais et cinquième aux États Unis.

Par ailleurs, cette chanson est la reprise d'une chanson de Brenda Russel. La critique ne tarit pas de louanges sur cet album qui sera nommé deux fois aux Grammy Awards et remporte même un disque d'or aux États-unis.

Forte de ce succès, Oleta Adams revient avec un deuxième album, 3 ans après la sortie de « Circle of one ». Malgré des insuffisances coté matériel, « Evolution » marque la maturité et la beauté de la voix d'Oleta Adams.

Le 17 janvier 1994, une dizaine d'années après leur première rencontre, elle se marie avec son batteur John Cushon. Après « Evolution », l'artiste sort en 1995 l'album « Movin on » aux sonorités R'n'B. Deux ans plus tard, elle revient avec ses premières amours, le gospel avec l'album « Come walk with me ».

En 2001, l'artiste sort « All the love », qui sera suivi cinq ans plus tard de « Christmas time with Oleta », un disque dédié aux chansons de noël, une tradition pour les artistes nord américains.


Un album laïc

Après avoir commencé avec le gospel, Oleta Adams a connu plusieurs styles différents. Ses disques comportent des couleurs pop, jazz, soul, R'n'B ou encore quiet storm. Son dernier album, sortir en avril 2009 comporte est sans doute l'album le plus riche en sonorités.

« Let's stay here » comporte de savoureux morceaux. Ainsi, elle reprend une chanson de Billie Holiday, « Don't explain », les autres chansons parlent d'amour, de la violence, et les choses de la vie quotidienne. Avec cet album, Oleta Adams, montre toute l'étendue de son talent en interprétant pour la première fois des chansons laïques ce qui manquait pour faire d'elle une artiste accomplie.