Biographie Orchestral Manoeuvres in the Dark

Orchestral Manoeuvres in the Dark Né(e) le 30 novembre 1977 (39 ans)

Sa biographie

Formation d'Orchestral Manoeuvres in the Dark

Orchestral Manoeuvres in the Dark est créé en 1978 par deux amis, amateurs de musique électronique. Paul Humphreys qui se charge des claviers et du chant, accompagné par Andy McCluskey à la guitare, à la basse et de temps en temps au micro.

Le duo expérimente alors un nouveau type de son qui commence à se répandre qu'est la new wave, une musique qui marie les sons synthétiques à la basse et la guitare. Malcolm Holmes les rejoindra en 1980 pour apporter une touche de batterie à cet ensemble.

Insatisfait du résultat, les membres d'Orchestral Manoeuvres in the Dark engage un saxophoniste en la personne de Martin Cooper la même année. D'autres musiciens ont également fait partie de l'aventure au cours des années d'existence du groupe. Le public a ainsi vu se succéder de grands talents comme Mike Douglas, Lloyd Masett ou encore Neil Weir.

Orchestral Manoeuvres in the Dark commence par des petites représentations privées avant de tenter sa chance en envoyant des maquettes dans de nombreuses maisons de production. Leurs arrangements musicaux sont tellement bons qu'ils se font rapidement remarquer par la maison de disques Factory Records.


Débuts de carrière

Orchestral Manoeuvres in the Dark commence sa carrière professionnelle chez Factory Records avec la sortie d'un premier single intitulé « Electricity » en fin 1979. Il s'agit d'un titre tiré de l'album « Orchestral Manoeuvres in the Dark » qui sort officiellement en 1980.

Le résultat est probant pour le groupe qui est salué par les critiques. Trois autres morceaux de l'opus marqueront l'entrée en scène d'Orchestral Manoeuvres in the Dark. « Red frame, white light », « Julia's song » et « Messages » sont tous des succès qui maintiennent le premier album du groupe de longues semaines dans les classements des meilleures ventes.

Dans le courant de la même année sort « Organisation » qui signera définitivement le talent du groupe et l'imposera comme l'un des hauts représentants de la new wave. Le titre « Enola Gay » est un tube planétaire qui restera dans le top 10 des meilleures ventes de singles de nombreux pays. Orchestral Manoeuvres in the Dark s'illustre et se démarque ainsi des autres formations new wave comme Depeche Mode , Soft Cell ou