Biographie Otis Redding

Otis Ray Redding Né(e) le 9 septembre 1941 (75 ans)

Sa biographie

Influencé par la musique religieuse, à laquelle l'initie son père, un prêcheur baptiste, Otis Redding , ne tarde pas a chanter au sein de sa paroisse de Macon, à l'instar d'un certain Little Richard , également nati f de cette vil le de Georgie.
Batteur pour un groupe de gospel, il enregistre plusieurs disques qui ne rencontrent pas le succès escompté. Aux côtés du groupe Johnny Jenkins, les Pinetoppers, il prend la route de Memphis, le fie f de Stax. Le légendAIRe label de la soul music, comme d'ailleurs cette autre star du genre, Booker T . & The MG's, sont rapidement séduits par l'une des compositions d' Otis Redding , "These Arms of Mine". Cette ballade soul est saluée, à l'instar des suivantes "That's what my heart needs" ou encore "Pain in my heart". Longtemps d'ailleurs les ballades assureront le succès de l'artiste dont les titres plus rythmés seront moins courtisés. Il enchaîne ensuite quelques autres succès, tels que "Pain in My heart" ou "That's how strong my love is".

En 1965, c'est la sortie de son album "Otis blue" qui comprend "I've Been Loving You Too Long", "A Change Is Gonna Come", "Shake" deux reprises de Sam Cooke , "My girl" de Smokey Robinson , "Satisfaction" des Rolling Stones, "Down in the valley" de Solomon Burke et " Respect ", qui connaîtra un succès mondial avec Aretha Franklin , un an plus tard. Le succès d' Otis Redding dépasse les frontières et le conduit en Europe pour une série de concerts.
En 1966, de retour aux Etats-Unis, après une opération de la gorge, il enregistre "The Soul Album" puis "The Dictio Ary of Soul", avec le mélancolique "Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song)" et le truculent "The happy song". Un an plus tard, il participe à la tournée "Hit The Road" tout en s'associant avec Carla Thomas pour le "King and Queen , duquel est extrait "Tramp". A l'apogée de sa carrière, alors qu'il vient de finaliser "(Sittin' On) The Dock Of The Bay", qui reste son plus grand succès, il trouve la mort dans un lac du Wisconsin. Son bimoteur, à bord duquel se trouve également les Bars Kays avec qui il est en tournée, s'écrase le 10 décembre 1967. Pour autant, de nombreux titres connaîtront le succès après sa mort "Match game" ou encore "Sittin' on the dock of the bay".

Celui qui influença largement le rock and roll, au même titre que les Rolling Stones notamment, est aujourd'hui un mythe dont l'œuvre a une résonance toujours aussi moderne.