Biographie Patrick Hernandez

Patrick Hernandez Né(e) le 6 avril 1949 (67 ans)

Sa biographie

Patrick Hernandez rê ve de devenir chanteur. Fan du Beatle George Harrison , il tente d’intégrer le milieu en participant à plusieurs petits groupes. Dans l’un d’entre eux, il travaille sur la première version de « Back to the boogie », l'un de ses futurs titres.

Suite à une audition chez Claude François , il poursuit l’aventure avec Paris Palace Hôtel, plus connu sous le nom de PPH. Il travaille avec Patrick Margueronet et Hervé Tholance. sur un album de 14 chansons, parmi lesquelles la première version de « Born to be alive », qui ne sortira jamais. Les membres de la formation se séparent.

Un temps, Patrick Hernandez songe raccrocher. Mais le producteur Jean Van Loo, qui s’était proposé pour la parution de l’album des PPH, veut lui donner sa chance. C’est ainsi qu’il reprend à son compte « Born to be alive », son plus gros carton. Cette chanson, classée quatre semaines en tête du hit parade, traverse les frontières : Italie, Angleterre, mais aussi Etats-Unis où ce titre est disque d’or (comme dans une cinquantaine de pays).


Un succès moindre…

La promotion de « Born to be alive » dure jusqu’en 1981 à travers le monde et rend Patrick Hernandez multimillionnaire, lequel se comporte en véritable star.

Mais il est diffi ci le de se relever d’un tel succès. Son deuxième 45 tours, « Back to boogie », en duo avec son ami Hervé Tholance, sort en 1979 et est éclipsé par « Born to be alive ». Un exemple parmi d’autres. « Disco Queen », « Goodbye » ou encore « Non stop » ne connaissent pas la même réussite.


… malgré Madonna !

Parti aux Etats-Unis, Patrick Hernandez souhaite produire une comédie musicale. Une petite brune se présente à lui, qui lui avoue ne rien savoir chanter, sauf "Gingle Bells". Il s’agit de Madonna , laquelle tente à son tour de gagner le monde de la chanson.

Mais même si il l’emmène à Paris, elle refuse finalement toutes les propositions qui lui sont faites pour retourner aux Etats-Unis et sortir « Holiday »…

Patrick Hernandez choisit de prendre du recul. Malgré tout, son tube planétaire lui permet d’être invité régulièrement sur les plateaux de télévision et d’intégrer bon nombre de compilations disco.