Sa biographie

Les débuts

L'année 1986 voit la création des Pixies. La fondation du groupe est née de la rencontre en Black Francis et Joey Santiago qui sont tous les deux des universitaires à l'époque. Passionnés de musique, les deux jeunes hommes font la rencontre de deux autres artistes dans l'âme, Kim Deal et David Lovering et se produisent régulièrement sur scène.

C'est en faisant la première partie d'un groupe local, les Throwing Muses, qu'ils attirent l'attention de Gary Smith, l'un des producteurs vedettes au sein de Fort Apache.

En 1987, le groupe enregistre différentes chansons sous la supervision de Gary Smith. Les titres seront compilés dans une maquette baptisée « Purple tape ». Peu après, les Pixies signent un contrat avec la maison de disques 4AD.

La plupart des titres qui se trouvaient sur la précédente maquette sont choisis pour figurer dans un mini-album intitulé « Come on Pilgrim » et dévoilé au public le 12 octobre 1987. Bien reçu par les critiques, ce premier œuvre sera suivi de la sortie du tout premier « vrai » album du groupe intitulé « Surfer Rosa » dont l'enregistrement et la production ont été assurés par Steve Albini.

L’opus sort officiellement le 12 octobre 1987 et voit un Kurt Cobain impressionné par le talent de Steve Albini. À sa demande, ce dernier assurera la production de « In utero », l'ultime album des Nirvana .

« Surfer Rosa » reçoit un superbe accueil autant de la part du public que de la part des critiques. Nombreux sont ceux qui le considèrent comme étant l'album de l'année.


Après le succès, la séparation

En 1988, les Pixies entament leur toute première tournée sur le Vieux Continent. Dans ce cadre, ils assurent une nouvelle fois la première partie des Throwing Muses.

C'est au cours de cette tournée que le groupe fait sa première expérience en matière de Peel Session. Au total, ils en enregistreront six jusqu'au dé but de s années 1990. Ces Peel Sessions seront rassemblés sur un même disque en 1998 qui sortira sous le titre de « Pixies at the BBC ».

La décennie 1990 commence par la sortie d'un nouvel album intitulé « Bossanova » dans lequel Black Francis partage son penchant pour le de spotisme. Il sera pratiquement le seul à avoir travaillé sur la composition et l’écriture des titres présents sur l'album.

Ce dernier est bien accueilli par le public et Pixies part de nouveau en tournée. Des dates sont prévues en Amérique du Nord et en Europe . En 1992, le groupe réalise la première partie des concerts américains de U2 . La série de concerts s'est achevée en beauté au sein du Commodore Ballroom situé dans la vil le de Vancouver.

Ce 25 avril 1992 restera une date mémorable dans l'histoire des Pixies puisque ce sera leur toute dernière représentation avant l'année 2004. Effectivement, au lendemain du concert, la tension est palpable au sein du groupe. Black Francis et Kim Deal ont choisi de faire la grè ve de la parole.

Black Francis annonce alors sa décision de suspendre ses activités au sein du collectif afin de pouvoir profiter d'une année sabbatique. Ce qu'il ne précise pas, c'est qu'il projette de se lancer dans une carrière solo.

Au mois de janvier 1993, Black Francis évoque la fin du groupe Pixies.


Après les Pixies, les Pixies

Après les Pixies, Black Francis et Kim Deal décident donc de rester dans le monde de la musique. Black Francis porte désormais le nom de scène de Frank Black . Sous ce nom, il dévoile trois opus en solo avant de créer sa propre formation musicale baptisée « Frank Black And The Catholics ». Ce groupe a enregistré six albums au cours de son existence.

En 2005, il se consacre de nouveau à sa carrière sol o et dévoile un quatrième opus. En 2006, il propose « Fast man/Raider man », des compilations de sessions suivi de « Bluefinger » sorti en 2007 sous le nom de Black Francis.

Kim Deal intègre quant à lui, les Breeders auprès desquels il connaîtra quelques succès dont « Cannonball » avant de créer son propre groupe The Amps qui a sorti l'album « Pacer » en 1995.

De leurs côtés, les instrumentistes du groupe David Lovering et Joey Santiago continuent également de vivre dans le monde de la musique et de spectacles tout en restant constamment en contact avec Frank Black .

Le groupe se reformera finalement début 2004. Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous et Pixies propose depuis, des séries de concerts à travers l Europe et l'Amérique du Nord.